Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
De Vries poursuivi en justice par un ex-investisseur

De Vries poursuivi en justice par un ex-investisseur

Actualités F1

De Vries poursuivi en justice par un ex-investisseur

De Vries poursuivi en justice par un ex-investisseur

Nyck de Vries s'est retrouvé mêlé à un conflit juridique après ses débuts en F1 avec Williams en 2022.

Le Néerlandais commencera sa carrière de pilote de F1 à plein temps avec AlphaTauri cette année.

Vowles en test chez Williams avant un retour chez Mercedes à la place de Wolff ?Lire plus

Il n'effectuera cependant pas ses débuts en Grand Prix, puisqu'il a participé à la course de Monza l'an dernier à la place d'Alex Albon. Le pilote thaïlandais-britannique avait été hospitalisé pour une appendicite.

Le journal néerlandais De Telegraaf rapporte que cette sortie a causé des problèmes juridiques à De Vries, le millionnaire de l'immobilier Jeroen Schothorst exigeant une rémunération considérable pour ses investissements dans la carrière junior du jeune homme de 27 ans.

Il est rapporté que Schothorst a prêté 250 000 euros à De Vries par le biais de sa société d'investissement Investrand en 2018 pour financer une campagne de F2.

Dans l'assignation émise après que Schothorst a engagé des poursuites, il est indiqué que le prêt à De Vries accumulerait trois pour cent d'intérêts par an avec un paiement de cinquante pour cent des revenus de ses activités en F1.

Si De Vries n'était pas arrivé en F1 avant la fin de l'année 2022, il est indiqué que ce prêt aurait été annulé.

Jusqu'à présent, De Vries a remboursé près de 190 000 euros en raison de ses activités de pilote d'essai et de réserve.

Des complications liées au GP d'Italie

Le litige est né d'une divergence d'opinions quant à savoir si De Vries est effectivement devenu pilote de F1 en 2022 en remplaçant Albon à Monza.

L'accord entre les deux parties mentionnait le poste de "pilote d'essai", mais pas celui de "pilote de réserve".

De Vries est catégorique : ce dernier titre n'est pas comparable à celui d'un pilote de F1 à temps plein et sa dette est payée.

Si un tribunal en décidait autrement, il serait tenu de remettre la moitié de son salaire d'AlphaTauri. Le tribunal de district d'Amsterdam rendra sa décision par écrit le 3 février.

Rietveld révèle ce que c'est que de courir avec Verstappen : "Il plaisante tout le temps"Lire plus

Il est toutefois peu probable que ce soit la fin de l'histoire, ce litige ne portant que sur les affaires de 2018 à 2022. L'issue de la procédure pourrait donner lieu à une autre procédure portant sur les affaires à venir.

De Telegraaf rapporte qu'un document de défense de 33 pages a été soumis par l'avocat de De Vries, tandis qu'une offre de remboursement de la totalité des 250 000 euros, en plus des intérêts déjà payés, a été rejetée par Schothorst.

Ontdek het op Google Play