Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Ferrari aurait réussi à trouver 30 chevaux de plus sur son moteur de 2023

Ferrari aurait réussi à trouver 30 chevaux de plus sur son moteur de 2023

Actualités F1

Ferrari aurait réussi à trouver 30 chevaux de plus sur son moteur de 2023

Ferrari aurait réussi à trouver 30 chevaux de plus sur son moteur de 2023

Selon La Gazzetta dello Sport, Ferrari a fait un grand pas en avant concernant ses moteurs destinés à la saison 2023 de Formule 1. Selon le média, l'unité de puissance italienne disposerait de 30 chevaux supplémentaires la saison prochaine.

Depuis maintenant plusieurs mois, un gel des moteurs de F1 a été mis en place. Les fabricants de moteurs ne sont officiellement plus autorisés à travailler sur les performances des unités de puissance. Toutefois, ils sont autorisés à travailler sur la fiabilité et c'est précisément là que Ferrari aurait frappé un grand coup. Là où les Italiens auraient trouvé une trentaine de chevaux supplémentaires.

La FIA confirme la révision d'organigramme de la F1 après un examen interneLire plus

Cette rumeur viendrait corroborer la déclaration du directeur de l'écurie Haas Günther Steiner.

"J’ai rencontré Mattia Binotto et il m’a dit que le moteur de la saison prochaine sera une bombe," a déclaré Steiner à lors de la cérémonie de remise du prix Lorenzo Bandini.

La performance passe par la fiabilité

Tous les fournisseurs de moteurs travaillent en coulisses sur la fiabilité des unités de puissance, dans l'espoir d'en tirer plus de performances. Dans sa quête de gains de performance, Mercedes aurait principalement travaillé à la réduction de la friction mécanique des composants. En collaboration avec son partenaire Petronas, l'équipe aurait trouvé quelque 16 chevaux.

Honda disposait déjà d'un moteur extrêmement puissant l'année dernière et a donc trouvé moins de puissance supplémentaire pour la saison à venir, que la concurrence. Les Japonais se seraient concentrés sur le pompage du moteur. En outre, l'équipe a voulu limiter le gaspillage d'énergie et finalement l'unité de puissance de Honda, la saison prochaine, aura une dizaine de chevaux supplémentaires.

Isack Hadjar pilotera pour Hitech en F2Lire plus

De son côté, Renault cherche également à fiabiliser le moteur de l’Alpine. Les monoplaces bleues ont souffert de nombreux soucis mécaniques en 2022, mettant à rude épreuve les nerfs de Fernando Alonso. La question est aujourd’hui de savoir lequel de ces quatre motoristes réussira à exploiter au mieux son moteur jusqu’en 2026.

Ontdek het op Google Play