Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Un chef de la mafia arrêté après le fiasco du sosie au GP des Pays-Bas

Un chef de la mafia arrêté après le fiasco du sosie au GP des Pays-Bas

Actualités F1

Un chef de la mafia arrêté après le fiasco du sosie au GP des Pays-Bas

Un chef de la mafia arrêté après le fiasco du sosie au GP des Pays-Bas

Le chef de la mafia italienne, Matteo Messina Denaro, a été arrêté en Sicile après qu'un de ses sosies, fan de F1, ait été arrêté par erreur il y a un an et demi, lors du Grand Prix des Pays-Bas.

Le Sicilien, qui est soupçonné d'être le chef de la mafia Cosa Nostra, a été arrêté lundi après avoir passé trois décennies à échapper à la police. Il a été jugé et condamné à perpétuité par contumace en 2002 pour de nombreux meurtres.

Hamilton considère "mission 44" comme sa plus grande fiertéLire plus

Plus de 100 membres des forces armées ont participé à l'arrestation qui aurait eu lieu alors que Denaro se rendait dans une clinique privée sous un faux nom pour recevoir un traitement de chimiothérapie.

Ce n'est toutefois pas la première fois que la police pensait avoir mis la main sur son assassin.

En 2021, un Britannique originaire de Liverpool et fan de F1, qui se rendait à Zandvoort pour le Grand Prix des Pays-Bas, avait été arrêté par erreur à La Haye alors qu'il mangeait dans un restaurant.

Le fan, surnommé "Mark L", a eu les yeux bandés et a été escorté dans une prison néerlandaise de haute sécurité.

À l'époque, la police pensait avoir arrêté le chef de la mafia Denaro, qui faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen émis par les autorités italiennes pour des attentats à la bombe ayant fait 10 morts et près de 100 blessés en 1993.

À la suite d'une enquête accélérée, le fan a été libéré après qu'il a été conclu qu'il n'était pas un chef de la mafia.

Les victimes de Denaro pourraient "remplir un cimetière"

Le chef de la mafia, âgé de 60 ans, a été condamné pour un certain nombre de meurtres très médiatisés, notamment celui des procureurs anti-mafia Giovanni Falcone et Paolo Borsellino en 1992.

Le nombre de meurtres liés à Denaro est tel qu'il s'est un jour vanté de pouvoir "remplir un cimetière" avec ses victimes.

Coulthard fait l'éloge de la réaction d'Hamilton après Abu Dhabi 2021Lire plus

Son casier judiciaire comporte également l'enlèvement, la torture et le meurtre du fils de 11 ans d'un ancien membre de la mafia devenu témoin de l'État.

Parmi ses autres condamnations figurent des attentats à la bombe à Milan, Florence et Rome en 1993.

Denaro aurait également été impliqué dans le blanchiment d'argent et le trafic de drogue, ainsi que dans de nombreux autres crimes.

Ontdek het op Google Play