Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Wolff - "Il se pourrait que les écarts soient les mêmes qu'en fin de saison 2022"

Wolff - "Il se pourrait que les écarts soient les mêmes qu'en fin de saison 2022"

Actualités F1

Wolff - "Il se pourrait que les écarts soient les mêmes qu'en fin de saison 2022"

Wolff - "Il se pourrait que les écarts soient les mêmes qu'en fin de saison 2022"

Mercedes attend avec impatience le début de la saison 2023 de Formule 1. Les Flèches d’argent espèrent bien revenir sur le devant de la scène la saison prochaine, tout en redoutant le niveau de performance de Red Bull et Ferrari.

Mercedes est tombée de son trône en 2022 après huit saisons consécutives à la tête du championnat des constructeurs. Depuis l’entrée de la Formule 1 dans le monde de l’hybride en 2014, les monoplaces de Toto Wolff ont écrasé la concurrence. En 2021, Max Verstappen a réussi l’exploit de ravir le titre des pilotes à Lewis Hamilton, exploit réédité et amplifié en 2022 avec un magnifique doublé pilote-constructeur.

Alesi imagine une bataille Newey-Ferrari en 2023Lire plus

Après une saison en retrait, la campagne 2023 de Mercedes sera observée de près. En effet, la firme allemande avait réussi à remonter la pente au fur et à mesure de la saison, remportant le GP de São Paulo.

"Je pense que nous avons compris pourquoi nous avons chuté, où sont les lacunes et où nous avons des insuffisances de compréhension", a expliqué Toto Wolff à Motorsport.com.

"Nous travaillons dur pour mettre sur la grille une voiture qui a résolu tous ces problèmes. Mais nous ne verrons qu'au début des essais si nous avons débloqué le potentiel qui, selon nous, a toujours été présent dans la voiture."

"Je crois qu'il y a encore tellement de potentiel dans notre voiture, dans le concept, dans la façon de conduire la voiture, etc. que notre courbe de développement pourrait être plus accentuée dans les mois à venir."

Mercedes avait créé la sensation en 2022 en présentant une W13 sans pontons. Cependant, les flèches d’argent avaient rapidement rencontré des problèmes de marsouinage et de traînée, reléguant les Mercedes loin derrière Red Bull et Ferrari. Malgré les problèmes rencontrés, l’écurie de Lewis Hamilton et de George Russell souhaite continuer à exploiter le modèle de la monoplace de la saison passée.

"Nous n'avons aucun doute, quand vous partez avec une demi-seconde de retard, il va être difficile de rattraper des équipes aussi performantes que Red Bull ou Ferrari", ajoute le directeur de l’écurie allemande. "Cela dit, nous sommes très déterminés à le faire. Mais nous devons fixer nos attentes à un niveau réaliste."

Les courses sprint sont des "générateurs d'erreurs" pour les écuries - SymondsLire plus

Mercedes fait tout son possible, pour venir concurrencer sur la durée, ses nouvelles rivales que sont Ferrari et Red Bull. L’écurie avait déjà réussi à revenir sur Ferrari en fin de saison 2022, menaçant même la seconde place au classement des constructeurs de l’écurie italienne.

"Mais nous ne considérons pas cela comme acquis. Il se pourrait bien que les écarts soient comme ils l'étaient à la fin de la saison dernière", a conclu Toto Wolff.

Ontdek het op Google Play