Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Les courses sprint sont des "générateurs d'erreurs" pour les écuries - Symonds

Les courses sprint sont des "générateurs d'erreurs" pour les écuries - Symonds

Actualités F1

Les courses sprint sont des "générateurs d'erreurs" pour les écuries - Symonds

Les courses sprint sont des "générateurs d'erreurs" pour les écuries - Symonds

Le directeur technique de la Formule 1, Pat Symonds, a rendu son verdict concernant le format des week-ends sprint. Ce format sera utilisé à six reprises en 2023 contre trois la saison dernière.

La F1 a introduit un format sprint en 2021, les deux dernières campagnes ayant été marquées par trois épreuves.

Vowles sera loyal à Williams alors que certains voient en lui un "agent double"Lire plus

Bien que ces courses de 100 km aient été accueillies avec peu d'enthousiasme, les pilotes remettant même en question le rapport risque/récompense d'une course roue contre roue, la F1 a poursuivi son programme d'expansion pour l'année à venir.

S'exprimant à Autosport International, Symonds a déclaré : "Il y a ceux qui aiment ça et ceux qui n'aiment pas ça. Mais pour moi, ce que nous faisons, c'est que nous organisons une compétition."

"Ce que j'aime dans une compétition, c'est quand elle n'est pas prévisible. La semaine dernière, Oxford jouait contre Arsenal en FA CUP et ils tenaient le 0-0 à la mi-temps, ce genre de choses est génial."

"Avec un week-end de Grand Prix normal, le vendredi n'offre aucune compétition et donc, quel est l'intérêt ? Nous sommes ici pour la compétition."

"De plus, les équipes sont tellement douées pour la simulation de nos jours, qu'elles ont tout le temps du vendredi pour mettre au point la voiture, s'assurer que tout est bon, ce qui rend le tout prévisible."

La course sprint n'empiète pas sur le Grand Prix

La F1 s'est battue pour trouver un équilibre qui récompense les performances dans la course sprint sans dévaloriser le Grand Prix du dimanche.

"Ce que fait le sprint, c'est qu'il nous permet d'avoir une compétition tous les jours, parce que le vendredi nous avons les qualifications, le samedi nous avons une course sprint et le dimanche, nous avons le Grand Prix", a ajouté Symonds.

"À mon avis, cela permet d'éviter que le spectacle n'empiète sur l'événement principal et je pense que c'est important parce que le Grand Prix est l'essence même de l'événement."

Grosjean répond aux critiques de Verstappen sur les 24 Heures du Mans virtuellesLire plus

"En réduisant le temps que les équipes ont pour ajuster leurs voitures, en mettant un autre générateur d'erreurs avec la course sprint, nous avons la chance d'avoir une course un peu plus hétéroclite."

"Ce sont les courses que les gens aiment", a conclu le directeur technique de la Formule 1.

Ontdek het op Google Play