Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Audi n'a "rien à voir" avec l'arrivée de Seidl chez Sauber

Audi n'a "rien à voir" avec l'arrivée de Seidl chez Sauber

Actualités F1

Audi n'a "rien à voir" avec l'arrivée de Seidl chez Sauber

Audi n'a "rien à voir" avec l'arrivée de Seidl chez Sauber

Le directeur de la coordination chez Audi sport, Allan McNish, a révélé que le passage d'Andreas Seidl chez Sauber n'avait "rien à voir" avec le constructeur allemand.

Andreas Seidl a quitté son poste de directeur de l'équipe McLaren pour devenir le PDG du groupe Sauber en remplacement de Fred Vasseur, qui a lui-même changé de poste pour devenir le nouveau directeur de l'équipe Ferrari.

Pérez va devoir faire une "mise à jour" s'il veut devenir champion du mondeLire plus

Sauber perdra son affiliation à Alfa Romeo à la fin de l'année avant de devenir l'écurie d'Audi à partir de la saison 2026. La marque du groupe Volkswagen fournira les unités de puissance.

L'ancien pilote de F1 de Toyota, Allan McNish, qui s'est forgé une carrière réussie en endurance avec Audi avant de devenir le directeur de l'équipe de Formule E de la marque, a déclaré : "De toute évidence, ils ont dû changer parce que Fred Vasseur est passé d'Alfa Romeo à Ferrari, ce qui est évidemment un grand changement pour Fred."

"C'est quelqu'un qui a été impliqué dans la carrière de nombreux pilotes au fil des ans grâce à son programme de course ART, et Andreas l'a remplacé."

"Mais c'est Sauber et Alfa Romeo qui s'en occupent. Cela n'a rien à voir avec Audi et évidemment, avec notre programme en ce moment."

Audi fait le point

Audi a annoncé en décembre dernier avoir amélioré l'infrastructure de sa base de Neuberg en vue de son entrée en F1.

Faisant le point sur les préparatifs, McNish a expliqué : "Nous travaillons sur l'aspect moteur des choses, en mettant en place la structure de développement de l'unité de puissance, en construisant toutes les installations nécessaires, en nous préparant à la technologie requise, avec une forte augmentation de l'électrification et des carburants verts, ce qui sera une dynamique clé."

"C'est une période passionnante, je dois le dire."

"En tant que pilote, il y a un moment où je me dis : 'Si ça avait été en 2012...' Mais maintenant, d'un point de vue personnel, c'est un moment très excitant pour l'entreprise de se lancer dans [la F1]."

Williams F1 dément les spéculations concernant PorscheLire plus

"La F1 est en excellente position et le sport automobile en général n'est pas en mauvaise position, compte tenu de la pandémie."

"Nous avons la Formule E [qui vient de démarrer], le Dakar qui se poursuit, l'IndyCar qui se porte bien et évidemment, la Formule 1. Grâce à Netflix, elle a ouvert de nombreuses portes qui n'étaient peut-être pas aussi ouvertes qu'avant", a conclu l'ancien pilote de Formule 1.

Ontdek het op Google Play