Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
McNish prévient Audi des difficultés qui l'attendent en F1

McNish prévient Audi des difficultés qui l'attendent en F1

Actualités F1

McNish prévient Audi des difficultés qui l'attendent en F1

McNish prévient Audi des difficultés qui l'attendent en F1

Allan McNish, coordinateur de toutes les activités liées au sport automobile du groupe Audi, a mis en garde le géant Allemand de ne pas sous-estimer le défi que représente la compétition en F1.

Triple vainqueur des 24 heures du Mans, Allan McNish a couru pour Toyota en F1 lors de la première saison de la marque en 2002.

La FIA s'étonne des réactions négatives à la candidature d'Andretti-CadillacLire plus

La saison fut difficile, puisque Toyota a terminé l'année avec seulement deux points et a terminé à l'avant-dernière place du classement des constructeurs.

Le lien entre Audi et Toyota est certainement intéressant, étant donné le succès des deux marques dans le domaine de la compétition automobile.

Réfléchissant à la façon dont Audi peut éviter de se retrouver dans la même situation en rejoignant la grille de la F1, McNish a déclaré au podcast de Motorsport Magazine : "J'étais avec Toyota au Mans, puis j'ai rejoint la Formule 1, c'était un championnat complètement différent."

"Rien qu'en termes de personnel, il fallait multiplier par trois pour être capable de réaliser un programme de Formule 1."

"Maintenant, il faut admettre que c'était il y a 20 ans. C'était l'époque où les budgets étaient illimités et où les moteurs pouvaient être changés sans limites."

"Vous utilisiez trois moteurs au cours d'un week-end. Aujourd'hui, c'est le nombre de moteurs que vous utilisez sur une saison. Il y a donc beaucoup de changements."

Le PDG d'Audi Formula Racing, Adam Baker, a annoncé publiquement son intention de remporter des courses d'ici trois ans.

Bien qu'il s'associe à une organisation expérimentée, Sauber, et à un PDG nouvellement nommé et très apprécié, Andreas Seidl, pour superviser l'opération, McNish a utilisé son expérience personnelle pour mettre en garde Audi contre les dangers à venir.

"Ce qui a été très clair pour moi, c'est que lorsque je suis passé de Toyota à la fin de l'année 2002 à Renault en tant que troisième pilote et aussi en tant que pilote de réserve, mon tout premier tour à Barcelone a été plus rapide que mon tour de qualification dans la Toyota", a ajouté McNish.

Stella - "Nous nous rapprochons progressivement du sommet"Lire plus

"Donc, la différence entre les équipes qui se battent au milieu, où - il faut être honnête - Toyota était au mieux à la fin de la saison, et celles qui se battent pour des victoires en course, est énorme."

"Je ne pense pas que quiconque puisse sous-estimer ce genre de niveau et maintenant, c'est encore plus vrai au sommet de la Formule 1", a conclu l'ancien pilote de Formule 1.

Ontdek het op Google Play