Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La F1 discute du conflit au calendrier entre la Chine et le Portugal

La F1 discute du conflit au calendrier entre la Chine et le Portugal

Actualités F1

La F1 discute du conflit au calendrier entre la Chine et le Portugal

La F1 discute du conflit au calendrier entre la Chine et le Portugal

La F1 va devoir faire face à des discussions importantes sur son calendrier 2023 après avoir été contactée par les promoteurs du Grand Prix de Chine qui demandent sa réintégration dès la saison prochaine.

Le 2 décembre dernier, la F1 a annoncé que l'épreuve prévue provisoirement sur le circuit international de Shanghai du 14 au 16 avril ne pourrait pas avoir lieu "en raison des difficultés actuelles liées à la situation du Covid-19".

Verstappen garde son principal sponsor malgré une affaire de blanchiment d'argentLire plus

La Chine était alors toujours en état d'urgence sanitaire, le nombre de cas augmentant à nouveau et des mesures strictes étant en place. Ces mesures auraient entraîné des périodes de quarantaine forcée pour la F1 et les équipes, malgré la place isolée de la course dans le calendrier entre l'Australie et l'Azerbaïdjan.

La F1 a en outre déclaré qu'elle "évaluait d'autres options", ce qui l'a amenée à négocier un accord avec les organisateurs du Grand Prix du Portugal pour occuper le créneau vacant d'avril.

Cependant, la Chine a depuis annoncé, à la surprise générale, sa décision de lever la quarantaine à partir du 8 janvier, rouvrant le pays aux personnes munies d'un visa de travail ou d'études, ou souhaitant rendre visite à leur famille.

À leur tour, les promoteurs du GP de Chine ont écrit au PDG de la F1, Stefano Domenicali, pour demander à ce que la course soit de nouveau ajoutée au calendrier.

Cela signifie que le PDG de la F1 et son équipe sont maintenant confrontés à un dilemme, puisque deux courses se disputent un seul créneau. GPFans comprend que des discussions doivent avoir lieu plus tard cette semaine pour résoudre la situation.

Le problème pour la F1 est que le Covid reste répandu en Chine, compromettant tous les protocoles de sécurité que le sport a rigoureusement maintenus depuis qu'il a combattu le virus avec succès.

De plus, chercher à réinstaller la Chine maintenant crée un problème de fret étant donné que les équipes de F1 sont déjà en train de planifier les événements en Azerbaïdjan et à Miami qui ont lieu respectivement fin avril et début mai.

Verstappen participera aux 24 heures du Mans virtuelles en 2023Lire plus

Il est possible que les promoteurs chinois préfèrent changer de date en octobre pour aider la F1, mais cela est impossible étant donné le programme condensé à cette période de l'année et aucun autre événement n'est prêt à échanger sa place.

À ce stade, pour éviter toute discorde, étant donné que la Chine reste un partenaire clé de la F1 et que l'ajout du Portugal juste pour remplir le créneau serait probablement contrariant, il est probable qu'il n'y aura que 23 courses plutôt que les 24 records espérés.

Ontdek het op Google Play