Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
F1 2022 - Bilan et classement des écuries de F1

F1 2022 - Bilan et classement des écuries de F1

Actualités F1

F1 2022 - Bilan et classement des écuries de F1

F1 2022 - Bilan et classement des écuries de F1
Thibaud Comparot & Sam Hall

Red Bull a remporté son premier championnat des constructeurs en Formule 1 depuis 2013, mais quelles sont les autres écuries à s’être distinguées la saison dernière ?

Le classement de fin de saison donne naturellement une image fidèle de la saison et de la véritable performance d'une équipe.

Mais en F1, les performances de la voiture, celles du pilote et même celles de l'équipe font toutes une énorme différence.

En gardant cela à l'esprit, quelles sont les équipes qui, selon GPFans, ont le plus brillé l'année dernière et celles qui ont du travail à faire avant la nouvelle saison ?

10 - Williams

Malheureusement, Williams n'a jamais été en mesure de figurer ailleurs qu'en dernière position de ce classement. L'ancienne équipe championne n'est plus que l'ombre d'elle-même, ce qui est vraiment triste à voir.

Même avec les excellentes performances d'Alex Albon, l'équipe n'a marqué que huit points au cours de la saison.

Avec l'introduction de toutes les nouvelles réglementations techniques, c'était une chance pour Williams de remonter dans l'ordre, mais c'est une opportunité qui s'est encore envolée.

À moins d'un remarquable retournement de situation, les supporters de cette équipe autrefois brillante semblent promis à de nouvelles désillusions dans les années à venir.

9 - AlphaTauri

AlphaTauri a chassé Alpine jusqu'au bout de la saison 2021 dans la lutte pour la cinquième place du classement des constructeurs. Mais cette année, avec sa voiture en proie à des problèmes de poids, l'équipe a sombré.

Les progrès réalisés par Yuki Tsunoda sont impossibles à évaluer étant donné les mauvaises performances de la voiture avec laquelle il a été forcé de travailler. Pierre Gasly a confirmé les difficultés rencontrées par l'équipe en enregistrant son plus bas total de points de la saison.

Armé de la même unité de puissance que la remarquable Red Bull RB18, AlphaTauri avait tous les outils pour réussir en 2022, mais a échoué de manière catastrophique.

8 - Aston Martin

Après un démarrage plutôt laborieux, l'équipe basée à Silverstone a introduit une mise à niveau importante lors du Grand Prix d'Espagne qui, pour la plupart, a permis de résoudre les problèmes qui affectaient l'AMR22.

Au cours de la seconde moitié de l'année, Aston Martin a certainement été l'une des équipes les plus performantes au milieu du peloton, mais étant donné son départ catastrophique, l'équipe a dû se contenter de la huitième place de notre classement.

7 - Haas

L'équipe a commencé en force l'année 2022, avant d'atteindre sa propre limite budgétaire - inférieure à la limite réelle du plafond budgétaire - ce qui l'a fait reculer au classement, l'empêchant d'engranger des points tout au long de la saison.

Il faut dire que les problèmes de Haas étaient tels dans la seconde moitié de la saison que l'équipe a marqué moins de points que n'importe quelle autre équipe, avec seulement trois points en 11 courses.

Mais le bon départ de l'équipe, combinée à l'incroyable pole position de Kevin Magnussen au Brésil, fait de cette écurie l'une des attractions de la saison 2022.

L'équipe devant opérer au niveau du plafond budgétaire officiel l'année prochaine, de telles faveurs seront plus difficiles à obtenir en 2023.

6 - Alfa Romeo

Comme pour Haas, Alfa Romeo a arrêté le développement de sa monoplace en raison de ressources financières limitées alors que la firme avait débuté la saison comme l'une des principales équipes de tête.

Une fiabilité épouvantable est aussi largement due à l'unité de puissance Ferrari plutôt qu'aux erreurs de l'équipe, mais en fin de compte, il était impossible de regarder au-delà de l'écart de points sismique entre Alfa Romeo et notre prochaine entrée, avec plus de 100 points séparant les deux équipes.

Avec le pire rendement en termes de points de toutes les équipes à partir du Grand Prix de Grande-Bretagne [quatre sur 13 courses], même si cela a été causé par un manque de moyens financiers pour se développer, Alfa Romeo n'a pas été à la hauteur en 2022.

5 - McLaren

L’année 2022 a été une campagne épouvantable pour McLaren. Le fiasco des freins en début de saison a été rapidement résolu, mais avec une nouvelle descente au classement jusqu'à la cinquième place et la perte de son directeur d'équipe Andreas Seidl, l'équipe est vraiment en danger.

L'équipe parle constamment de nouveaux projets d'infrastructure qui seront réalisés dans un avenir proche pour lui permettre de rivaliser avec les "meilleures équipes", mais après avoir été au même niveau que Ferrari ces dernières années, il n'y a aucune excuse expliquant le gouffre qui a séparé les deux équipes cette année.

Oui, les difficultés de Daniel Ricciardo ont rendu la vie plus difficile à l'écurie, mais l'équipe a facilement plié face à Alpine en termes de rythme et ne peut pas se plaindre de sa position finale.

La seule chose qui a sauvé McLaren, ce sont ses arrêts au stand. Auparavant une faiblesse de l'équipe, McLaren a enregistré le seul arrêt sous les deux secondes de l'année.

4 - Alpine

Alpine a ouvertement déclaré qu'elle se fixait un objectif de 100 courses avant de devenir un prétendant régulier au podium. Après deux ans, il semble que cela aille dans la bonne direction.

Même le terrible bilan en matière de fiabilité de l'équipe en 2022 peut être considéré comme un pas dans la bonne direction, Renault ayant donné la priorité à la puissance sur la fiabilité avant qu'un gel du développement n'entre en vigueur.

Le hic, c'est que si le développement à des fins de fiabilité peut se poursuivre, l'ajout de puissance est désormais interdit. L'avenir nous dira si cette décision était judicieuse.

Mais cette décision a coûté cher à Fernando Alonso ainsi qu'à Esteban Ocon. Sans ces abandons, les deux pilotes auraient probablement terminé la saison devant Lando Norris au classement des pilotes.

Compte tenu de la trajectoire actuelle de l'équipe, l'avenir semble prometteur.

3 - Ferrari

Ferrari avait la voiture la plus performante dans la première moitié de l'année et d'une manière ou d'une autre, elle a tout gâché.

Bien qu'il s'agisse d'une vision simpliste, il est impossible de nier que le mur des stands de Ferrari était l'un des pires de la F1 cette année. En effet, les fans, les experts et les pilotes ont remis en question les nombreuses décisions stratégiques prises par Ferrari en 2022.

Il faut ajouter à cela les problèmes de fiabilité qui ont pénalisé Charles Leclerc et Carlos Sainz tout au long de la saison. Si Ferrari n'avait pas créé une voiture aussi rapide au début de saison, il est fort probable que l'équipe aurait terminé la saison derrière Mercedes au classement des constructeurs.

Malgré les problèmes, l'avance prise sur Mercedes dans le classement des constructeurs a fourni une protection suffisante pour la Scuderia... cette fois-ci.

2 - Mercedes

Ces dernières années, Mercedes avait prouvé sa capacité à dominer les débats avec la meilleure voiture du plateau. Mais face au phénomène inattendu du marsouinage, l'équipe a prouvé qu'elle pouvait se perfectionner plus vite que n'importe quelle écurie rivale cette année.

Les Flèches d'argent se sont confortablement installées derrière les deux équipes de tête lors des premiers échanges et ont même été reléguées plus loin lors de certaines courses, mais après avoir maîtrisé ses problèmes, elle a su remonter la pente.

Le point culminant a été une victoire bien méritée pour George Russell au Grand Prix de São Paulo, juste devant Lewis Hamilton.

Avec un avantage significatif en termes de temps en soufflerie et de tests R&D sur Red Bull et Ferrari en 2023, on peut s'attendre à de grandes choses de la part de Mercedes dans les mois à venir.

1 - Red Bull

Aucune surprise, évidemment, mais sans aucun doute, Red Bull était l'équipe la plus forte sur la grille en 2022.

Après avoir trébuché en raison de problèmes de fiabilité à Bahreïn et en Australie, Red Bull a dominé le reste de l'année, remportant toutes les courses sauf trois sur les 19 restantes.

Le seul point d'interrogation qui pèse sur Red Bull à l'avenir est la relation entre Max Verstappen et Sergio Perez, compte tenu de leur désaccord au Brésil.

Mais si vous cherchez un exemple de performance globale d'une équipe, c'est bien celui-là.

N'hésitez pas à nous dire en commentaire si vous êtes d'accord avec notre classement !

Ontdek het op Google Play