Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Arnoux - "Les erreurs que Binotto a commises sont impardonnables en Formule 1"

Arnoux - "Les erreurs que Binotto a commises sont impardonnables en Formule 1"

Actualités F1

Arnoux - "Les erreurs que Binotto a commises sont impardonnables en Formule 1"

Arnoux - "Les erreurs que Binotto a commises sont impardonnables en Formule 1"

L'ancien pilote français de F1, René Arnoux, a critiqué la Scuderia Ferrari pour avoir maintenu sa confiance en Mattia Binotto malgré une série d'erreurs "impardonnables".

Mattia Binotto a présenté sa démission du poste de directeur d'équipe à la suite de l'échec de Ferrari en 2022. L'écurie n'a pas réussi à tirer le meilleur parti de son excellent début de saison et a fini à la deuxième place du classement des constructeurs de F1, derrière Red Bull. L'italien effectue aujourd'hui, vendredi 30 décembre 2022, sa dernière journée de travail à Maranello.

Bottas - "Vettel était là, juste lui et son sac à dos, seul"Lire plus

C'est la manière dont la défaite a été vécue qui a coûté la place de Binotto, avec une série d'erreurs stratégiques qui ont menacé de ridiculiser l'équipe. Des problèmes de fiabilité ont fait perdre la tête de la course à Charles Leclerc à plusieurs reprises.

Mattia Binotto a été remplacé par l'ancien directeur d'équipe d'Alfa Romeo, Fred Vasseur, alors que la Scuderia tente de remédier à des difficultés récurrentes.

S'adressant à La Gazzetta dello Sport, René Arnoux a déclaré : "Les erreurs qu'il [Binotto] a commises sont impardonnables en Formule 1.

"Je n'ai jamais été du côté de Binotto. Celui qui dit 'ce sera mieux l'année prochaine, ce sera mieux l'année prochaine', ne mérite pas cette place."

Suggérant que Binotto aurait dû être remplacé "il y a plusieurs années", Arnoux a ajouté : "Je l'ai dit plusieurs fois, un comportement comme le sien est intolérable quand on est à la tête de la meilleure équipe du monde".

La F1 en Allemagne : "une honteuse tragédie"Lire plus

"On peut aimer ou non Jean Todt, mais il n'aurait jamais dit 'Ce sera mieux l'année prochaine'."

"Il a gagné, et quand il a gagné, il a pensé à l'année prochaine. Mais il y avait peu de Jean Todt et de Ron Dennis à la tête de la Scuderia ces dernières années", a conclu l'ancien pilote de la firme italienne.

Ontdek het op Google Play