Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Seidl et le départ de Ricciardo : "l'une des choses les plus difficiles que j'ai dû affronter"

Seidl et le départ de Ricciardo : "l'une des choses les plus difficiles que j'ai dû affronter"

Actualités F1

Seidl et le départ de Ricciardo : "l'une des choses les plus difficiles que j'ai dû affronter"

Seidl et le départ de Ricciardo : "l'une des choses les plus difficiles que j'ai dû affronter"

L'ancien directeur de l'écurie McLaren a mal vécu l'échec de la collaboration de Daniel Ricciardo avec la structure anglaise.

Après deux ans de collaboration, et malgré une prolongation de contrat effective pour 2023, McLaren a décidé de se séparer de Daniel Ricciardo qui n'avait pas atteint les objectifs escomptés.

De fait, au fil des courses, le pilote australien a été de plus en plus dominé par son équipier Lando Norris, et a été écarté au profit de son jeune compatriote Oscar Piastri, qui effectuera ses débuts en F1 l'an prochain sous les couleurs de l'équipe de Woking.

Ricciardo déjà en piste sur une Red Bull en février ?Lire plus

Mais la séparation avec Ricciardo reste une plaie ouverte chez McLaren, où tout le monde appréciait le caractère du natif de Perth, qui a de surcroît offert à l'équipe sa première victoire depuis une décennie lors du Grand Prix d'Italie 2021 à Monza.

Si Zak Brown, le président de McLaren Racing, a déjà fait part de ses regrets quant à la décision prise par son équipe de ne pas renouveler le contrat avec Daniel Ricciardo pour 2023, Andreas Seidl, qui a officié en tant que directeur de l'écurie jusqu'à cette saison, ne cache pas non plus son amertume à ce sujet, lui qui fut en charge de gérer le départ du pilote.

"Professionnellement, c'était certainement l'une des choses les plus difficiles que j'ai dû affronter dans ma carrière en sport automobile", a déclaré Seidl lors d'une interview à GP Fans.

"Avoir ces discussions ouvertes et honnêtes avec un grand pilote et un grand gars comme Daniel était difficile."

"Surtout alors, lui dire, ouvertement et honnêtement, notre décision que nous voulions nous séparer de lui aussi tôt."

"En même temps, je suis très, très heureux que nous ayons réussi ensemble à le faire d'une manière, avec cette transparence et ce dialogue ouvert que nous avons toujours eu, que nous puissions encore terminer une saison ensemble avec un grand engagement des deux côtés pour finir en beauté."

"Nous avons toujours une excellente relation où nous pouvons toujours aller dîner ou boire une bière le soir."

"C'est très, très important pour moi car, en fin de compte, il s'agit aussi des êtres humains dans ce sport, malgré toute la technologie complexe."

Andreas Seidl a depuis quitté son rôle de directeur de l'écurie McLaren pour rejoindre Sauber en tant que PDG, et préparera l'arrivée d'Audi en tant que partenaire de l'équipe suisse, qui court aujourd’hui, et jusqu'à la fin 2023, sous les couleurs Alfa Romeo.

Ontdek het op Google Play