Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Zak Brown et le développement de la F1 : "Ce n'est que le début"

Zak Brown et le développement de la F1 : "Ce n'est que le début"

Actualités F1

Zak Brown et le développement de la F1 : "Ce n'est que le début"

Zak Brown et le développement de la F1 : "Ce n'est que le début"

Le directeur de l'écurie McLaren est persuadé que la popularité de la F1 atteindra de nouveaux records à l'avenir.

L'intérêt pour la F1 a explosé ces dernières années, principalement grâce à la stratégie déployée par Liberty Media depuis sa prise de fonction en 2017.

L'émission de Netflix "Drive to Survive" a contribué ouvrir la discipline à un plus grand public, et à populariser les acteurs du championnat, le programme battant des records d'audience au fil des années.

Ross Brawn salue l'apport de Liberty Media à la F1 : "Les seuls que j'ai vus le faire"Lire plus

Un succès dont se réjouit Zak Brown, le directeur de l'écurie McLaren. "Je n'ai jamais vu la F1 aussi populaire qu'aujourd'hui", a déclaré le dirigeant américain.

"Je n'ai jamais vu d'équipes en meilleure santé qu'elles ne le sont, je n'ai jamais vu le nombre de partenaires commerciaux dans le sport."

"Les audiences TV en hausse, le public est toujours plus nombreux à chaque course, les visionnages numériques explosent, c'est génial."

"Ce qui m'excite le plus, c'est de penser que nous ne sommes qu'au début." "Avec le plafond budgétaire, et avec le temps, nous assisterons à un nivellement des performances, et nous passerons donc d'une ou deux équipes dominantes à, espérons-le, cinq ou six qui peuvent gagner des courses, trois ou quatre se battant pour le championnat."

"Cela rendra le sport encore plus excitant, ce qui attirera plus de fans."

Marché longtemps difficile à accrocher par la F1, les Etats-Unis font l'objet aujourd'hui d'un véritable engouement pour la discipline, un intérêt grandissant ayant déjà abouti à un deuxième Grand Prix en terres américaines en 2022, à Miami, avant qu'une troisième épreuve dans le pays ne fasse son apparition l'an prochain, à Las Vegas.

"la discipline a décollé en Amérique du Nord", a ajouté Brown.

"Nous ne sommes même pas allés à Las Vegas, mais cela va être un autre coup de boost."

"Nous avons de nouvelles courses au Moyen-Orient, le sport est incroyablement sain et maintenant, avec le plafond budgétaire, toutes ces équipes peuvent se permettre d'être en F1."

"Nous perdions 100 millions de livres sterling (115 millions d'euros NDLR) quand j'ai commencé, ce qui est un chiffre documenté."

"Maintenant, nous avons un flux de trésorerie positif qui se transformera en profit."

Ontdek het op Google Play