Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Vers une annulation de certains tours en Q3 dans le futur ?

Vers une annulation de certains tours en Q3 dans le futur ?

Actualités F1

Vers une annulation de certains tours en Q3 dans le futur ?

Vers une annulation de certains tours en Q3 dans le futur ?

Est-ce que le tour de qualification d'un pilote en Q3 doit être annulé lorsque celui-ci provoque un drapeau rouge dans la séance ?

Le débat a été relancé suite à la polémique autour de Max Verstappen et Sergio Perez. Il s'est murmuré dans le paddock que la raison pour laquelle Verstappen n’avait pas laissé passer son coéquipier au Brésil serait liée au fait que le mexicain aurait volontairement provoqué un drapeau rouge en Q3 lors du Grand Prix de Monaco 2022.

Une suggestion déjà proposée par Perez en début de saison

Plus tôt dans la saison, Sergio Perez avait suggéré que le temps de qualification soit supprimé pour les pilotes provoquant un drapeau rouge. Au Grand Prix d’Émilie-Romagne, Lando Norris était sorti de piste lors de la troisième partie des qualifications. Ce qui lui avait assuré la troisième position sur la grille alors que la séance était interrompue.

À l’issue de la course dimanche, le mexicain a déclaré en conférence de presse :

"Juste sur les drapeaux rouges, je pense que c'était assez intense avec tous les drapeaux rouges," avait commenté Perez.

"Et je pense que nous devrions revoir les règles parce que je pense que si un pilote fait une erreur et provoque un drapeau rouge, il devrait être pénalisé d'une manière ou d'une autre, donc je pense que lorsque nous allons sur d'autres circuits comme Monaco ou d'autres endroits comme ça, cela peut être un avantage."

"Vous pouvez avoir une erreur et être toujours en pole, donc ce sera bien de le revoir (le règlement)."

"Je sais que Lando a fait une erreur [...]. Pour l'avenir, je pense qu'il serait bon de s'assurer que si vous faites une erreur, vous la payez."

Un débat relancé après le Brésil

La sortie de piste de George Russell en Q3 au Brésil a également provoqué un drapeau rouge. La séance de qualifications se déroulant dans des conditions pluvieuses, son escapade dans les graviers au virage 4 lui avait assuré la 3e place sur la grille pour la course sprint, tout en permettant à Kevin Magnussen de sécuriser sa première pole position en carrière ainsi que la première de l'histoire de Haas en Formule 1.

Plusieurs pilotes ont été interrogés sur le sujet en marge du Grand Prix d’Abu Dhabi, dernière manche de la saison 2022.

Carlos Sainz estime que ce sujet devrait être discuté entre les pilotes et le sport afin qu’une solution soit trouvée pour les pilotes qui provoquent des drapeaux rouges.

"Sans vouloir dire si c'était intentionnel ou non, je pense qu'il est clair maintenant que tous les pilotes veulent une sorte de règle selon laquelle, si vous générez un drapeau rouge ou un drapeau jaune, même si c'est intentionnel ou non, il devrait y avoir quelque chose de fait pour ce pilote, parce que vous avez compromis les [tours des] neuf autres," a déclaré Sainz.

"Mais vous devriez recevoir une pénalité pour cela. Sinon, nous allons tous commencer à jouer avec. Et j'ai vu au cours des dernières années beaucoup plus de jeux avec ça que ce que vous auriez pu relever dans les médias."

"Je pense que les 20 pilotes, quand nous analysons ce genre d'incidents, nous savons immédiatement celui qui l'a fait exprès ou pas, parce que nous ne sommes pas stupides", a souligné le pilote numéro 55.

"Mais je ne vais pas faire de commentaire, c'est un incident du passé. Je vais juste dire que s'il y avait une règle dans ce cas, ça ne vous passerait même pas par la tête."

"Je pense que ça récompenserait les tours de Q3, parce que ça veut dire qu'en Q3, il y a beaucoup à gagner, mais également beaucoup à perdre."

"Donc vous devez faire un très bon tour, sans erreur, si vous voulez prendre la pole position."

Même son de cloche pour son compatriote Fernando Alonso qui est en accord avec le pilote Ferrari.

"Oui, je suis d'accord. Je pense que nous en parlons depuis quelques années maintenant et je pense qu'il est logique d'avoir... Je ne sais pas si retirer un tour ou trois places ou cinq places, peu importe la sanction,"a déclaré Alonso, interrogé sur le sujet à l'issue des qualifications du Grand Prix d'Abu Dhabi 2022.

"Mais il devrait y avoir une sanction parce que, d'une certaine manière, vous avez interrompu les qualifications et vous n'avez pas permis aux autres d'atteindre leurs objectifs. Donc je pense que je suis d'accord, nous sommes tous d'accord sur ce point."

Alonso ne serait pas perturbé par le fait d'avoir potentiellement un tour annulé en cas d'erreur, lui qui est également sorti de piste en Q3 à Monaco au virage de Mirabeau, quelques secondes après l'accident de Perez.

"Non, je ne suis pas d'accord," a-t-il répondu aux journalistes sur la question. "Parce que si vous faites une erreur, vous devez l'accepter et vous devrez repartir de l'arrière," a-t-il conclu.

Doit-on annuler le tour en Q3 d'un pilote provoquant un drapeau rouge ?

Ontdek het op Google Play