Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La FIA pourrait raccourcir les zones de DRS en 2023

La FIA pourrait raccourcir les zones de DRS en 2023

Actualités F1

La FIA pourrait raccourcir les zones de DRS en 2023

La FIA pourrait raccourcir les zones de DRS en 2023

Jugeant que certaines manoeuvres de dépassements trop faciles cette saison, la FIA pourrait raccourcir certaines zones de DRS afin de compliquer la tâche aux pilotes.

Introduit il y a près de douze ans (pour la saison 2011), le système de DRS a porté ses fruits en Formule 1, et a contribuer à faciliter les dépassements entre les pilotes.

Aileron avant controversé de Mercedes : la FIA comble la faille réglementaireLire plus

Avec une aile arrière mobile, chaque pilote peut "ouvrir" son DRS en ligne droite et bénéficier de moins de portée aérodynamique, afin de bénéficier d'un gain de vitesse par rapport à la voiture qui le précède.

Mais les dépassements ont été rendus encore plus faciles cette saison, en raison de l'introduction d'une nouvelle réglementation technique, avec une aérodynamique totalement revue.

De fait, une voiture peut désormais entrer en ligne droite bien plus proche de celle de devant, grâce à la diminution des turbulences aérodynamiques, et le différentiel de vitesse procuré avec le DRS activé est maintenant plus important lui aussi.

La FIA souhaite étudier la question, et compliquer sensiblement les manoeuvres de dépassements pour les pilotes. Pour cela, elle pourrait raccourcir certaines zones de DRS.

"Dans certaines courses, nous devrons peut-être réduire les zones DRS", explique ainsi le directeur technique de la FIA, Nikolas Tombazis. "Nous ne voulons pas que les dépassements soient impossibles à contrer, ou même faciles. Cela doit encore être un combat."

Directeur sportif de la Formule 1 jusqu'à cette année, Ross Brawn, estime lui aussi qu'il faut rendre les manœuvres du DRS plus difficiles : "Nous savons que les fans n'aiment pas qu'un pilote ouvre simplement le DRS, passe devant puis ouvre une brèche", a-t -il déclaré au site Motorsport.com.

"Je pense que dans un monde idéal, le DRS ne serait utilisé que pour se rapprocher de quelqu'un afin que vous puissiez vraiment lancer une attaque décente", a continué Brawn.

"Je pense que nous ne devrions pas avoir peur de réduire le DRS dans des endroits comme Monza, car cela ressemble un peu à se placer derrière quelqu'un, à appuyer sur le bouton et à dépasser."

"Ce n'est pas très intéressant", dit-il. "Nous ne devons pas avoir peur de réduire l'utilisation du DRS là où il est clairement trop puissant."

Ontdek het op Google Play