Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Toto Wolff dévoile ce qu'il faut pour être directeur d'une écurie de F1 !

Toto Wolff dévoile ce qu'il faut pour être directeur d'une écurie de F1 !

Actualités F1

Toto Wolff dévoile ce qu'il faut pour être directeur d'une écurie de F1 !

Toto Wolff dévoile ce qu'il faut pour être directeur d'une écurie de F1 !

Toto Wolff a discuté des qualités requises pour être leader d'une écurie de Formule 1 aujourd'hui.

Mercedes a terminé l'exercice 2022 à la troisième place du championnat des constructeurs, après avoir remporté les 8 précédents championnats consécutifs entre 2014 et 2021. George Russell a terminé 4e du championnat, alors que Lewis Hamilton s'est hissé au 6e rang.

Ben Sulayem sur les points attribués au Japon en 2022 : "Pas la FIA qui a fait les règles!"Lire plus

L'Autrichien a participé au F1 Beyond the Grid podcast, dans un épisode paru le 7 décembre dernier. L'actionnaire de l'écurie Mercedes (il détient 33% des parts de l'équipe) a discuté de plusieurs sujets. De cette saison 2022 difficile pour l'écurie basée à Brackley à la fin de l'aventure de Mattia Binotto chez Ferrari.

Wolff : "Nous sommes dans cette cage de paddock"

Interrogé sur le besoin d'avoir de la connaissance de la F1 pour devenir leader d'une écurie, Toto Wolff a répondu :

"Je pense que nous sommes des spécialistes et qu'il faut comprendre le sport automobile,"a commenté Wolff.

Peut-être plus que la seule Formule 1, mais c'est un tel créneau où le sport, les règlements, l'organe directeur, le détenteur des droits commerciaux, les concurrents..."

"Nous sommes tous fondamentalement enfermés dans cette cage de paddock. Vous devez être politiquement astucieux. C'est un environnement de spécialistes très spécialisé. Plus vous en savez sur le sport, mieux c'est. Mais vous ne voulez pas non plus être un poney à un seul tour."

"Vous pouvez être un bon gestionnaire de courses et ne rien comprendre à ce qui se passe sur le plan commercial dans le monde."

Wolff estime qu'un autre talent italien pourrait gérer Ferrari

Avec le départ de Mattia Binotto de Ferrari, Tom Clarkson a demandé à Wolff de se mettre dans la peau de John Elkann, propriétaire de la Scuderia Ferrari, et de trouver un remplaçant à Binotto.

"Très difficile à juger parce que ce que j'ai dit avant est qu'il doit y avoir un talent managérial italien, même dans d'autres industries, qui a le pouvoir et l'intelligence pour gérer une telle équipe," a commenté Wolff.

"Et jamais quelqu'un n'a refait surface, ce que je ne comprends pas jusqu'à aujourd'hui. Je n'ai pas été chasseur de têtes et je ne suis pas à la place de John, mais je dirais que c'est le travail le plus excitant en Italie."

Ontdek het op Google Play