Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Insolite : Le top 5 des plus belles moustaches de la F1

Insolite : Le top 5 des plus belles moustaches de la F1

Actualités F1

Insolite : Le top 5 des plus belles moustaches de la F1

Insolite : Le top 5 des plus belles moustaches de la F1

A l'occasion des 74 ans de Keke Rosberg aujourd'hui, gros plan sur un style remis au goût du jour en F1 par Valtteri Bottas : la moustache.

5. Graham Hill

Tout en élégance, Graham Hill a toujours arboré une impeccable fine moustache dès son arrivée dans le sport automobile à la fin des années 50. Son style et son humour très british ne l'empêchait pas d'être un redoutable compétiteur, et de remporter deux titres de champion du monde (1962 et 1968) et 14 victoires. Il est également le seul détenteur de la "Triple Couronne", en ayant remporté le championnat du monde de F1, les 24 Heures du Mans et les 500 miles d'Indianapolis. Il a connu une période d'activité particulièrement longue, de ses débuts en 1958 avec Lotus jusqu'à sa mort, dans un accident d'avion, en 1975, alors qu'il était à la tête de sa propre écurie (Embassy Racing Hill). Il est le père du champion du monde 1996 Damon Hill.

4. Valtteri Bottas

Le Finlandais a fait son entrée dans le cercle très fermé des pilotes à moustache au courant de cette année 2022. Libéré de la pression qu'il a subi chez Mercedes dans l'ombre de Lewis Hamilton, Bottas s'est totalement lâché cette saison : bob sur la tête, moustache, et même coupe mulet depuis quelques jours. Accessoirement, Valtteri Bottas, encore engagé avec Alfa Romeo pour 2023, compte 10 victoires en Grand Prix, et deux titres de vice-champion du monde, en 2019 et 2020.

3. Keke Rosberg

Une moustache généreuse, pour un pilote qui ne l'était pas moins. Le rugueux finlandais n'a certes pas le prestige des plus grands, mais il n'en a pas moins décroché un titre de champion du monde en 1982. Un sacre décroché lors de la toute dernière course d'une année maudite, marquée par la mort de Gilles Villeneuve, Riccardo Paletti, et le tragique accident de Didier Pironi ayant mis fin à la carrière du pilote français, en route vers un titre quasiment assuré avec Ferrari. Il est lui aussi le père d'un autre champion du monde, Nico Rosberg, titré en 2016 devant son équipier Lewis Hamilton chez Mercedes... avant de quitter la F1 dans la foulée.

2. Clay Regazzoni

Un charisme certain pour ce Tessinois (Suisse italien), qui a connu les grandes heures de la Scuderia Ferrari à la fin des années 60 et surtout au cours des années 70, où il a constitué l'association entre le feu (lui-même) et la glace, avec un certain Niki Lauda, champion du monde en 75 et 77 avec la Scuderia. Auteur de cinq victoires en F1, l'infortuné Regazzoni a vu sa carrière stoppée net lors d'un accident à Long Beach en 1980, qui l'a laissé paraplégique. Il est décédé en 2006 lors d'un accident de la circulation, à l'âge de 67 ans.

1. Nigel Mansell

Peut-être le moustachu le plus emblématique de l'histoire de la Formule 1. Son caractère bourru et son pilotage généreux (trop parfois) en font un personnage unique de l'histoire de la discipline. Ses frasques sur la piste ont été nombreuses, mais le pilote britannique, aujourd'hui âgé de 69 ans, compte 31 victoires, et a décroché le titre en 1992, soit douze ans après sa première apparition dans la discipline.

Ontdek het op Google Play