Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Red Bull avait une cible dans le dos en 2022 - Horner

Red Bull avait une cible dans le dos en 2022 - Horner

Actualités F1

Red Bull avait une cible dans le dos en 2022 - Horner

Red Bull avait une cible dans le dos en 2022 - Horner

Le directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, a insisté sur le fait que l'équipe a eu une "cible" dans le dos tout au long de l'année, alors que les tensions politiques ont balayé le paddock de la F1 en 2022.

La saison 2021 s’était déjà terminée dans la controverse, voyant Max Verstappen remporter son premier titre de champion du monde dans l’ultime tour du dernier Grand Prix de la saison. Le pilote hollandais avait tiré profit de l’intervention de la voiture de sécurité en fin de course et des décisions de la direction de course pour s’imposer à Yas Marina. En conséquence de quoi, la FIA avait évincé le directeur de course de l'époque, Michael Masi.

Brawn prend sa retraite et regardera la F1 depuis son canapéLire plus

Malgré quelques loupés en début de saison, Red Bull a montré les crocs lors de la saison 2022, enchaînant victoire sur victoire. La firme autrichienne a même réussi à s’adjuger le titre des pilotes ainsi que le titre des constructeurs bien avant la fin de la saison. Cependant, Red Bull a de nouveau été au centre des débats et de la controverse lorsque des informations sensibles concernant le Budget Cap ont fuité. Red Bull était alors, à ce moment de la saison, accusée d’avoir allègrement dépassé cette limite financière imposée à toutes les écuries.

Christian Horner a décrit cette période comme celle d’une "chasse aux sorcières". Les équipes rivales se sont mêlées au conflit, Red Bull ayant été reconnue coupable de dépenses excessives et sanctionnée par une amende ainsi qu’une réduction du temps d'essais aérodynamiques.

Le niveau auquel les équipes ont vilipendé les opérations de Red Bull alors que l'équipe était en train de remporter ses titres a irrité Horner.

Lorsqu'on lui a demandé s'il s'agissait de la saison la plus difficile qu'il ait vécue sur le plan politique, il a répondu : "En dehors de la piste, nous avons clairement eu une cible dans le dos cette année."

"Nous sommes une équipe de course, nous ne sommes pas une organisation politique, nous nous concentrons simplement sur la course."

"Nous sommes des coureurs acharnés, nous repoussons les limites, c'est ce que font les équipes de course si elles veulent réussir."

Hill pense savoir pourquoi Haas a libéré Schumacher de son contratLire plus

"C'est notre approche, elle a bien fonctionné pour nous. C'est la façon dont nous aimons la compétition."

"Parfois, ça a été difficile cette année, c'est malheureusement comme ça en F1", a conclu le directeur de la firme autrichienne.

Ontdek het op Google Play