Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi

Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi

Actualités F1

Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi

Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi

Le directeur de la stratégie chez Mercedes, James Vowles, a révélé comment l'accent mis sur le championnat des constructeurs a mis à mal le Grand Prix d'Abu Dhabi de Lewis Hamilton.

Les Flèches d'argent étaient arrivées à Abu Dhabi avec une mince chance d'arracher à Ferrari la deuxième place du championnat des constructeurs, alors que la Scuderia a occupé cette position durant une très large partie de la saison.

Après avoir débuté la course derrière Charles Leclerc et Carlos Sainz, Mercedes a estimé que la "seule opportunité" d'atteindre son objectif était de faire passer Hamilton à une stratégie à un seul arrêt, au grand dam du septuple champion du monde.

"Notre objectif à Abu Dhabi était de faire tout ce que nous pouvions pour vraiment terminer deuxième du championnat des constructeurs et, pour ce faire, nous devions terminer devant Ferrari", a déclaré Vowles.

"Plus facile à dire qu'à faire lorsque vous vous qualifiez derrière eux et qu'en vérité, en course, le rythme de notre voiture n'était pas le bon."

"Mais nous avons vu avec Lewis que la dégradation de ses gommes était en fait très bonne lors du deuxième relais de la course, lorsque nous sommes passés aux pneus durs. Évidemment, le premier relais [sur les médiums] ne l'était pas."

Hamilton révèle sa haine à l'encontre de la Mercedes W13Lire plus

Expliquant que Hamilton avait souffert de 'graining' lors de son premier relais, Vowles a ajouté : "Par conséquent, nous avons avancé l'arrêt puis, comme pour d'autres, le dégradation était moindre."

"Mais pour certains, la dégradation était plus élevée et dans le cas de Lewis, l'arrêt unique signifiait qu'il gagnerait du temps en piste par rapport à Sainz et George [Russell]."

"Notre seule opportunité était de viser cet arrêt unique. Sur les deux pilotes, Lewis aurait été devant George mais derrière Sainz avec des pneus similaires, une durée de vie similaire, un rythme très semblable. Dans ce cas-là, rien n'aurait vraiment pu arriver."

Mercedes révèle le pari de la voiture de sécurité

Bien que Mercedes n'ait arrêté Hamilton qu'à une seule reprise, l'équipe a décidé de maintenir la stratégie à deux arrêts de George Russell.

"La raison pour laquelle nous avons splitté les stratégies est que nous pouvions potentiellement y gagner beaucoup avec une voiture de sécurité."

"Tout ce passage de la course où Lewis était en tête, si une voiture de sécurité était sortie, nous en aurions profité car nous nous serions arrêtés gratuitement ou presque. En fin de compte, diviser les stratégies crée des opportunités."

"Malheureusement, dans ce cas-ci, il ne s'est rien passé."

Ontdek het op Google Play