Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
À Abu Dhabi, Ferrari a montré qu’elle savait travailler - Binotto
WK2022
Ocon : "C'est bien qu'Alonso s'en aille" et quitte Alpine
Ces statistiques que vous ne connaissez pas encore à propos de la saison 2022
Verstappen dénonce des messages menaçants : "Je pense que ça va vraiment trop loin"
Ocon rêve de défier Verstappen : "Tout faire pour combler l'écart"
Verstappen prêt à se lancer dans une bagarre pour le titre à six !
Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi
Sainz révèle les consignes de Ferrari à Abu Dhabi
Voici l'action de l'année en F1 selon la FIA
Wolff est convaincu que Mercedes évitera la crise connue par Red Bull et Ferrari
L'ouverture de la F1 Arcade retardée
Après 2 saisons difficiles, Ricciardo a eu peur de perdre sa passion pour la F1
Hamilton révèle sa haine à l'encontre de la Mercedes W13
Norris veut monter plus souvent sur le podium en 2023
Hamilton crée un «changement tangible» avec des efforts pour l'égalité
À Abu Dhabi, Ferrari a montré qu’elle savait travailler - Binotto

À Abu Dhabi, Ferrari a montré qu’elle savait travailler - Binotto

Actualités F1

À Abu Dhabi, Ferrari a montré qu’elle savait travailler - Binotto

À Abu Dhabi, Ferrari a montré qu’elle savait travailler - Binotto

Le directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto, estime que la Scuderia a prouvé qu'elle pouvait faire du " bon travail " lors du Grand Prix d'Abu Dhabi après une saison marquée par les critiques.

Charles Leclerc a terminé deuxième derrière Max Verstappen pour s'assurer de la deuxième place au championnat des pilotes devant Sergio Perez.

VIDÉO - Les premières images de Gasly dans l'AlpineLire plus

Le pilote mexicain était second à la régulière lors de la course, mais une stratégie intelligente, combinée à un arrêt au stand factice de Ferrari, a permis à Leclerc de prendre la deuxième place du GP derrière Max Verstappen. Le pilote Ferrari a réussi à contenir la remontée de Sergio Perez, malgré l'avantage du capital pneumatique de ce dernier.

Ce résultat, avec Carlos Sainz quatrième, a conforté la deuxième place du classement des constructeurs pour l'équipe italienne après deux années de difficultés.

Les problèmes opérationnels qui ont affecté l'équipe tout au long de la saison ont conduit à de vives critiques à l'encontre de la direction de Ferrari. Celle-ci a même été obligée de faire taire les rumeurs de licenciement imminent de son directeur.

Mais réagissant à cette fin de saison positive, que Leclerc a qualifiée de "parfaite", Binotto a déclaré : "C'est génial pour l'équipe, génial pour les stratèges, génial d'avoir fait un week-end solide."

"P2 est le bilan de toute la saison, pas seulement [la course]."

"Nous avons certainement fait un travail correct. L'arrêt aux stands factice sur la Red Bull était la bonne décision."

"Heureux pour l'équipe. Quand Ferrari fait des erreurs, il y a toujours beaucoup de critiques, mais nous savons aussi que ces gars peuvent faire très bien."

La gestion des pneus était cruciale à Abu Dhabi - Binotto

Perez a effectué une belle remontée en fin de course, essayant de faire fonctionner une stratégie offensive face à l'unique arrêt décidé par Ferrari pour Leclerc. Mais au fur et à mesure que la course avançait, la capacité d'étirer la durée de vie des pneus devenait plus évidente.Le travail crucial lors des essais a conduit Ferrari sur la bonne voie de réglage.

"Je pense que c'était un week-end difficile pour la dégradation et la gestion des pneus, pas seulement pour nous, mais c'était le cas pour les autres pilotes et le cas pour Mercedes et Checo," a ajouté Binotto.

"En poussant trop fort sur les premiers tours, le risque était de détruire les pneus, donc pour bien les gérer tout au long du relais, il fallait être très prudent au départ, mais il fallait un bon équilibre de la voiture."

La FIA dément tout biais pro-Mercedes dans l'affaire du "Cost Cap" de Red Bull !Lire plus

"Si je nous regarde, ce que nous avons fait, nous avons commencé à faire plus d'efforts sur les courses à haute teneur en carburant [le vendredi] pour nous assurer que nous avions le bon équilibre pour [la course]."

"L'équilibre de la voiture et les capacités des pilotes ont fait la différence en termes de rythme de relais et de vitesse sur la distance de course", a conclu le directeur de la firme italienne.

Ontdek het op Google Play