Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La Formule 1 lancera une série 100% féminine en 2023 : la F1 Academy
WK2022
Ricciardo : avec Haas et Williams, j'en aurais eu fini avec la F1
Alonso : la victoire de Ocon en Hongrie en 2021, "un accident"
La FIA pourrait raccourcir les zones de DRS en 2023
Bottas prévoit "de bons progrès" pour Alfa Romeo
Alonso : après 2022, j'aurai forcément plus de réussite
Rossi (Alpine) : "Il y aura forcément des problèmes" entre Gasly et Ocon
Grosjean – Haas a eu tort d'écarter Mick Schumacher
Wolff : le contrat d'Hamilton, "un sujet abordé cet hiver"
La manoeuvre de Vettel sur Magnussen à Austin élue meilleur dépassement par les fans
Silverstone procède à des changements pour rapprocher les fans de l'action
Aileron avant controversé de Mercedes : la FIA comble la faille réglementaire
Tost (AlphaTauri) : Russell est supérieur à Hamilton
Les pilotes Ferrari ont dit au revoir à la F1-75
Wolff : Hamilton fait désormais partie du management chez Mercedes
La Formule 1 lancera une série 100% féminine en 2023 : la F1 Academy

La Formule 1 lancera une série 100% féminine en 2023 : la F1 Academy

Actualités F1

La Formule 1 lancera une série 100% féminine en 2023 : la F1 Academy

La Formule 1 lancera une série 100% féminine en 2023 : la F1 Academy

La nouvelle discipline alignera une quinzaine de jeunes pilotes féminines au volant de monoplaces de type F4, dans le but d'accompagner leur ascension dans les catégories supérieures.

Soucieuse de poursuivre son effort de promotion de la diversité en sport automobile, et notamment de la promotion des pilotes féminines dans les disciplines internationales, la Formule 1 lancera ainsi un nouveau championnat qui constituera la base de sa pyramide, qui comprend également la Formule 3 et la Formule 2.

Les 20 pilotes de 2022 réunis lors d'un dîner pour célébrer VettelLire plus

La F1 Academy utilisera des monoplaces de type F4, utilisant le châssis Taatus T421, propulsé par un moteur de 165 chevaux développé par la société Autotecnica. La série sera dirigée par Bruno Michel, déjà à la tête des championnats F2 et F3.

Cinq équipes gèreront les monoplaces en course, chaque équipe alignant trois voitures chacune.

Le calendrier, composé de sept meetings de trois courses chacuns, sera dévoilé sous peu, mais le communiqué indiqué qu'il "devrait comprendre une course disputée dans le cadre d'un Grand Prix de Formule 1." 15 jours d'essais officiels sont également prévus au cours de cette première année.

" Lors de l'évaluation des obstacles que rencontrent les jeunes femmes pilotes pour accéder à la pyramide de la F1, il est qu'elles n'ont pas la même expérience que leurs homologues masculins du même âge", indique le communiqué publié par les dirigeants de la F1 ce vendredi.

"L'objectif est de combler cette lacune et de leur offrir l'accès à davantage de temps de piste, de courses et de tests."

La série bénéficiera d'un soutien direct de la F1, qui contribuera à financer chaque voiture à hauteur de 150'000 euros, le reste étant à la charge des équipes.

A noter que le communiqué précise que la F1 Academy n'est pas amenée à remplacer les W Series, la série monoplace féminine ayant mis un terme prématuré à sa saison pour raisons budgétaires. De fait, cette série, qui utilise des châssis de Formule 3, est mentionnée comme constituant l'échelon au-dessus de la F1 Academy, avant la F3 et la F2, même si l'avenir des W Series est encore flou.

Ontdek het op Google Play