Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Un abandon en forme de soulagement pour Norris, malade au Brésil
WK2022
La livrée de l'Audi de Formule 1 déjà disponible dans F1 22
Les évènements sportifs les plus suivis en Europe
La Formule 1, un des sports les plus appréciés au monde
La Formule 1 confirme le lieu de ses six courses sprints pour 2023
Coulthard : celui qui prétend que Verstappen doit tout à sa voiture est "un idiot"
La Turquie également sur les rangs pour remplacer le Grand Prix de Chine
Horner : Ricciardo a fait "quelque chose de stupide"
Wolff : La F1 "ne peut plus cacher les choses" au Moyen-Orient
Le Hungaroring va subir des modifications pour conserver sa place au calendrier
Russell déjà en préparation sur la nouvelle Mercedes
La F1 fournit une mise à jour détaillée sur ses objectifs de durabilité
Di Montezemolo : Ferrari, "une entreprise sans dirigeant"
L'Aston Martin 2023 sera "très différente" de l'AMR22
Sainz : "J'ai dû copier beaucoup de choses" de Leclerc
Un abandon en forme de soulagement pour Norris, malade au Brésil

Un abandon en forme de soulagement pour Norris, malade au Brésil

Actualités F1

Un abandon en forme de soulagement pour Norris, malade au Brésil

Un abandon en forme de soulagement pour Norris, malade au Brésil

Diminué par une intoxication alimentaire, le pilote britannique a été contraint à l'abandon au 50e tour du Grand Prix de Sao Paulo.

Si l'avant-dernière course de la saison a viré à la débâcle pour l'équipe McLaren, qui a enregistré un double abandon pour ses deux pilotes, Lando Norris n'a pas si mal vécu son retrait de la course à une vingtaine de tours de l'arrivée.

Il s'agissait même d'un soulagement pour le pilote britannique.

Jeudi, Lando Norris avait été contraint de faire l'impasse sur la journée média, cloué par une intoxication alimentaire en arrivant au Brésil.

Norris victime d'une intoxication alimentaire à la veille du GP de São PauloLire plus

Si Nyck de Vries avait été mobilisé par McLaren en cas d'absence du pilote anglais – le Néerlandais a même moulé son siège au cas où -, Norris a finalement pris le volant pour les qualifications, où il décrochait une belle quatrième place sur la grille de la course sprint.

Septième de ce premier round du samedi, Lando Norris avait le top 5 en point de mire lors du Grand Prix lorsqu'il était contraint à l'abandon au 50e tour en raison d'un problème technique, lors d'une course également marquée par un accrochage avec la Ferrari de Charles Leclerc dans les premiers tours.

Si le zéro pointé de McLaren – Daniel Ricciardo a jeté l'éponge dès le premier tour suite à un accrochage avec la Haas de Magnussen -, permet à Alpine de compter 19 points d'avance au championnat constructeurs sur McLaren avant la finale d'Abu Dhabi, Norris n'était pas totalement mécontent d'avoir mis pied à terre plus tôt que prévu.

"J'étais dans un sale état samedi", a révélé le pilote anglais.

"J'étais un peu mieux dimanche. Je n'ai pas fait une grande partie de la course. Je suis arrivé à un point où j'ai commencé à lutter un peu physiquement, mais ensuite ma course était terminée."

Lando Norris révèle ainsi que son Grand Prix a constitué un véritable chemin de croix, lui qui est resté diminué physiquement durant tout le week-end.

"Je vais bien", continue-t-il. "Je m'améliore chaque jour. C'est juste que les derniers jours ont été très éprouvants pour moi, surtout à partir de jeudi. Je n'ai pas mangé pendant deux jours, je n'ai pas bu pendant deux jours, et j'ai perdu trois kilos et demi, presque quatre kilos. J'ai vraiment eu beaucoup de mal."

"Tout le monde pensait que j'allais bien après vendredi parce que j'avais fait du bon travail et que nous étions rapides, mais c'était tout le contraire. J'ai juste besoin de récupérer pour le week-end prochain [à Abu Dhabi]."

"J'étais un peu mieux [dimanche]", a-t-il ajouté. "J'ai pu manger un peu avant la course, j'ai pu m'hydrater, ce qui était probablement la chose la plus importante par une journée aussi chaude."

"Je suis sûr que si je n'étais pas tombé en panne et que j'avais atteint la fin de la course, j'aurais été en très mauvaise condition, donc d'une certaine manière, j'ai de la chance de ne pas l'avoir fait."

"Mais c'est aussi dommage."

Ontdek het op Google Play