Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Gasly n'est pas un pilote dangereux - Russell
WK2022
Rosberg révèle avoir envoyé un e-mail d'admiration à Mercedes après Interlagos
Russell dévoile le principal avantage qu'il a sur Norris
Domenicali apporte son soutien à Binotto, après son départ de Ferrari
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Gasly n'est pas un pilote dangereux - Russell

Gasly n'est pas un pilote dangereux - Russell

Actualités F1

Gasly n'est pas un pilote dangereux - Russell

Gasly n'est pas un pilote dangereux - Russell

George Russell, directeur de l'Association des pilotes de Grand Prix, a demandé à la FIA d'accorder une exemption à Pierre Gasly si le pilote AlphaTauri devait être banni d'une course pour avoir accumulé 12 points de pénalité sur sa super licence.

Le Français aborde l'avant-dernière manche du championnat avec 10 points de pénalité sur sa super licence. Sa série d'incidents a surtout consisté en des problèmes lors des séances d'essais ou derrière la voiture de sécurité, plutôt que d'avoir adopté une conduite dangereuse.

Hamilton s'inquiète du harcèlement des jeunes sur les réseaux sociauxLire plus

Cependant, le fait que la FIA ait décidé de mettre en place une période de validité de 12 mois, Gasly sera obligé d'être prudent au début de la campagne de l'année prochaine. Il rejoindra Alpine cet hiver et devra attendre plusieurs mois que ses points reviennent à un niveau acceptable.

Très franc dans sa défense, Gasly a insisté sur le fait que ses erreurs ne justifiaient pas la punition qui lui a été infligée. Avant le Grand Prix de São Paulo, il a révélé que des discussions ont eu lieu avec la FIA.

Interrogé pour connaître son point de vue sur la crise, le pilote Mercedes, George Russell a répondu : "La sanction n'est pas à la hauteur de l'infraction, surtout dans le cas de Pierre."

"Il en a eu pour des infractions derrière la voiture de sécurité ou des incidents lors des séances d'essais."

"Si quelque chose devait entraîner une interdiction de course, il faudrait que ce soit vraiment pour quelque chose d'assez imprudent et dangereux, et personnellement je n'associe pas Pierre à un pilote imprudent ou dangereux."

"C'est en fait quelque chose dont nous avons parlé plus tôt dans l'année, je pense que c'était à Barcelone, où certains pilotes ont pris des points de pénalité sans qu'il n'y ait eu d'incident."

"J'espère donc qu'il ne sera pas interdit de course, car il ne le mérite certainement pas. S'il atteint les 12 points de pénalité, il faudra prévoir une exemption, car les règles ne sont pas les bonnes à cet égard."

Russell appelle à une utilisation accrue des réprimandes en F1

La FIA a la possibilité de distribuer des réprimandes plutôt que des points de pénalité. Yuki Tsunoda a reçu une pénalité de grille au Grand Prix d'Italie pour en avoir accumulé cinq sur une période de 12 mois.

Mais avec le système actuel en place qui détermine que toutes les pénalités sportives comportent au moins l'ajout d'un point, Russell a déclaré : "Nous avons le système de réprimande, qui je pense est un bon procédé pour le moment."

"Je ne suis pas encore sûr de la règle concernant les réprimandes, car je ne suis pas sûr d'en avoir reçu cette année et j'ai des points de pénalité."

Drugovich a bouclé ses premiers tours de roue avec l'Aston MartinLire plus

"Ce que je pense du fait d'avoir cinq réprimandes et ensuite une pénalité sur la grille ? Je pense que cela fonctionne assez bien."

"Je n'ai pas regardé dans les détails pour savoir ce que vous obtenez exactement comme points de pénalité, mais c'est sûr que les petites infractions sportives ne sont pas dangereuses pour entraîner une interdiction de course. Cela ne devrait être que pour une conduite imprudente", a conclu le coéquipier de Lewis Hamilton chez Mercedes.

Ontdek het op Google Play