Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Wolff : "Dix mois de retard de développement sur Red Bull"
WK2022
Vasseur à la tête de l'équipe Ferrari : une annonce avant Noël ?
Insolite : Le top 5 des plus belles moustaches de la F1
Norris : "Non, la McLaren n'a pas été développée pour moi"
Wolff : "trop de verre brisée" avec Binotto pour le faire venir chez Mercedes
La livrée de l'Audi de Formule 1 déjà disponible dans F1 22
Les évènements sportifs les plus suivis en Europe
La Formule 1, un des sports les plus appréciés au monde
La Formule 1 confirme le lieu de ses six courses sprints pour 2023
Coulthard : celui qui prétend que Verstappen doit tout à sa voiture est "un idiot"
La Turquie également sur les rangs pour remplacer le Grand Prix de Chine
Horner : Ricciardo a fait "quelque chose de stupide"
Wolff : La F1 "ne peut plus cacher les choses" au Moyen-Orient
Le Hungaroring va subir des modifications pour conserver sa place au calendrier
Russell déjà en préparation sur la nouvelle Mercedes
Wolff : "Dix mois de retard de développement sur Red Bull"

Wolff : "Dix mois de retard de développement sur Red Bull"

Actualités F1

Wolff : "Dix mois de retard de développement sur Red Bull"

Wolff : "Dix mois de retard de développement sur Red Bull"

Le directeur de l'équipe Mercedes, Toto Wolff, a reconnu que les Flèches d'argent ont potentiellement perdu dix mois de développement à régler les problèmes de marsouinage en début de saison.

L'introduction d'une nouvelle réglementation technique, avec des voitures radicalement différentes par rapport aux précédentes saisons, a considérablement changé la donne en Formule 1 en 2022.

Voulant amener davantage de spectacle sur les Grands Prix, les dirigeants de la F1 ont en effet introduit de nouvelles monoplaces, moins chargées aérodynamiquement, afin de faciliter les dépassements.

Grand Prix de São Paulo - Le programme TVLire plus

Un virage technique que les équipes du championnat du monde ont plus ou moins bien abordé. Si Ferrari et Red Bull se sont détaché du reste de la grille en termes de performances pures - Red Bull ayant rencontré initialement des problèmes de fiabilité, vite résolus -, Mercedes a souffert, en proie à un phénomène de marsouinage avec lequel les pilotes se sont débattus tout au long de la première partie de la saison.

La rigidité des W13 étant en cause, ce phénomène a été multiplié sur des circuits bosselés, notamment en Azerbaïdjan, et les Flèches d'Argent ont parfois eu même du mal à se sortir de la Q1 par moments.

Le problème s'est atténué au fil du temps, et les Mercedes peuvent désormais faire jeu égal avec les Ferrari, même si la marque à l'étoile n'a toujours pas remporté de victoires cette saison.

Et, pour la première fois depuis 2014, le titre constructeurs n'est pas revenu à Mercedes, mais à Red Bull, avec également le deuxième titre mondial de Verstappen, assuré depuis le Japon.

Si Mercedes a dominé la Formule 1 depuis 2014, et le début de l'ère des moteurs hybrides, Toto Wolff, le directeur de l'écurie, estime que Red Bull a pu d'emblée capitaliser sur l'avantage de son châssis début 2022 pour prendre de l'avance au niveau du développement de ses monoplaces.

"C'est certainement un avantage", a déclaré le dirigeant autrichien.

"Mais nous pensons que nous comprenons d'où vient l'écart."

"[Red Bull] a su tirer partie de la souplesse de sa voiture, et nous avons peut-être perdu huit à dix mois en termes de développement parce que nous ne pouvions pas comprendre ce qui n'allait pas [à ce niveau-là]."

"Donc c'est définitivement un défi et nous jouons le long jeu ici, nous tous."

"Les deux pilotes jouent le jeu sur le long terme, l'équipe - ce que je juge de la performance de l'équipe n'est pas basé sur une seule année ou un seul week-end, mais sur la façon dont nous avons été capables de gagner des championnats sur le long terme."

Mercedes a encore deux Grands Prix cette saison pour éviter de conclure l'année sans une seule victoire.

Ontdek het op Google Play