Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Ferrari "panse ses plaies" alors que la lutte contre Mercedes grandit - Hill
WK2022
Norris : "Non, la McLaren n'a pas été développée pour moi"
Wolff : "trop de verre brisée" avec Binotto pour le faire venir chez Mercedes
La livrée de l'Audi de Formule 1 déjà disponible dans F1 22
Les évènements sportifs les plus suivis en Europe
La Formule 1, un des sports les plus appréciés au monde
La Formule 1 confirme le lieu de ses six courses sprints pour 2023
Coulthard : celui qui prétend que Verstappen doit tout à sa voiture est "un idiot"
La Turquie également sur les rangs pour remplacer le Grand Prix de Chine
Horner : Ricciardo a fait "quelque chose de stupide"
Wolff : La F1 "ne peut plus cacher les choses" au Moyen-Orient
Le Hungaroring va subir des modifications pour conserver sa place au calendrier
Russell déjà en préparation sur la nouvelle Mercedes
La F1 fournit une mise à jour détaillée sur ses objectifs de durabilité
Di Montezemolo : Ferrari, "une entreprise sans dirigeant"
Ferrari "panse ses plaies" alors que la lutte contre Mercedes grandit - Hill

Ferrari "panse ses plaies" alors que la lutte contre Mercedes grandit - Hill

Actualités F1

Ferrari "panse ses plaies" alors que la lutte contre Mercedes grandit - Hill

Ferrari "panse ses plaies" alors que la lutte contre Mercedes grandit - Hill

L'ancien pilote de F1, Damon Hill, estime que Ferrari "panse ses plaies" tout en se concentrant sur la saison 2023. De son côté, Mercedes se rapproche de la deuxième place du classement des constructeurs.

La Scuderia a remporté deux des trois premières courses de la saison 2022, alors que Red Bull connaissait des problèmes de fiabilité. Cela laissait espérer que Ferrari puisse revenir au sommet de la F1 pour la première fois depuis 2008.

Marko - "Six équipes sont au-dessus du budget cap en 2022"Lire plus

Mais les problèmes de fiabilité, les erreurs des pilotes et les mauvaises décisions stratégiques ont permis à Red Bull et à Max Verstappen de remporter les deux titres bien avant la fin de la saison.

Avec un développement stoppé tandis que les regards se tournent vers 2023, Mercedes s'est rapprochée de la seconde place du classement des constructeurs et a, en apparence, éclipsé Ferrari aux États-Unis et à Mexico.

L'écurie italienne a particulièrement souffert au Mexique, Leclerc terminant à plus d'une minute de Max Verstappen.

Ferrari a fait tourner ses moteurs en dessous de leur pleine puissance du fait de la haute altitude à Mexico. Hill a déclaré ceci au podcast F1 Nation : "Vous avez le plafond des coûts, n'est-ce pas, donc vous ne pouvez pas faire exploser les moteurs, c'est un coût supplémentaire."

"Ils doivent être très prudents même maintenant."

"Mais j'ai l'impression qu'ils courent vers la fin, qu'ils essaient d'économiser, de panser leurs plaies et de passer à l'année prochaine, donc les pilotes n'auront pas de mises à jour, ils vont probablement économiser leurs unités de puissance aussi parce que tout cela va s'additionner en termes de coût, j'imagine."

"S'ils font exploser un moteur, il y aura toujours un coût."

Hill relève un éventuel dilemme chez Mercedes

Mercedes a 40 points de retard sur Ferrari au championnat des constructeurs à deux courses de la fin de la saison.

Mais prendre la deuxième place réduirait l'allocation d'essais aérodynamiques pour les Flèches d'argent par rapport à une troisième place, ce qui soulève un dilemme stratégique.

"Si vous faites mieux, vous êtes désavantagé pour l'année suivante, donc plus vous faites bien, moins vous avez de chances de vous améliorer", a expliqué Hill.

"Les gars à l'arrière ont une plus grande fenêtre d'amélioration, s'ils peuvent se le permettre."

Le président de la FIA prend la parole après des menaces de mort "déplorables"Lire plus

"Donc [Mercedes] est assis là en se disant 'attendez une minute, nous pourrions avoir un peu plus de temps en soufflerie si nous ne sommes pas deuxièmes au championnat des constructeurs'."

"Ils devront bien calculer leur coup. Ils n'ont peut-être pas envie d'être deuxièmes finalement", a conclu l'ancien pilote de Formule 1.

Ontdek het op Google Play