Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La F1 va-t-elle pouvoir interdire les couvertures chauffantes en 2024 ?
WK2022
Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi
Sainz révèle les consignes de Ferrari à Abu Dhabi
Voici l'action de l'année en F1 selon la FIA
Wolff est convaincu que Mercedes évitera la crise connue par Red Bull et Ferrari
L'ouverture de la F1 Arcade retardée
Après 2 saisons difficiles, Ricciardo a eu peur de perdre sa passion pour la F1
Hamilton révèle sa haine à l'encontre de la Mercedes W13
Norris veut monter plus souvent sur le podium en 2023
Hamilton crée un «changement tangible» avec des efforts pour l'égalité
Hülkenberg révèle le déclic qui a provoqué son envie de revenir en F1
Steiner - "Mick Schumacher ne pouvait pas nous faire grandir"
Le départ de Binotto de chez Ferrari, une question d'heures ?
Perez affirme que Gasly a eu de la chance d'échapper à une pénalité à Abu Dhabi
La F1 prolonge son contrat avec Porsche jusqu'en 2030
La F1 va-t-elle pouvoir interdire les couvertures chauffantes en 2024 ?

La F1 va-t-elle pouvoir interdire les couvertures chauffantes en 2024 ?

Actualités F1

La F1 va-t-elle pouvoir interdire les couvertures chauffantes en 2024 ?

La F1 va-t-elle pouvoir interdire les couvertures chauffantes en 2024 ?

Le directeur sportif d'Alpine, Alan Permane, a déclaré que Pirelli était confronté à "un très grand défi". En effet, l'interdiction des couvertures de pneus en F1 est prévue à partir de 2024.

Le directeur de l'ingénierie de piste de Mercedes, Andrew Shovlin, a déjà exprimé sa crainte que la F1 ne devienne "un sport très dangereux" si elle ne résout pas rapidement l'épineux problème des couvertures de pneus.

À Mexico, Aston Martin a été obligée de "virer" Vettel des bureaux de l'écurieLire plus

Les récents tests effectués à Austin et à Mexico ont mis en évidence des difficultés, notamment aux États-Unis où les pneus n'ont été chauffés qu'à 50 degrés. Les pilotes se sont alors alarmés et ont craint le pire avant une interdiction totale à partir de 2024.

Si la situation s'est légèrement améliorée à Mexico, Permane estime que Pirelli a encore du pain sur la planche au cours des 16 prochains mois avant le début de la saison 2024.

"La différence entre Mexico et Austin est que nous avons fait tourner les pneus à 70 degrés à Mexico, mais chauffés pendant deux heures", a déclaré Permane. "Normalement, notre temps de chauffe est de trois heures".

"Mario [Isola, directeur du sport automobile] de Pirelli nous a dit que 70 degrés à deux heures, c’était la même chose, ou même un peu moins, que 50 degrés à trois heures."

"Il semble donc qu'ils aient déjà trouvé un bon compromis depuis Austin, où nos pilotes, notamment Fernando [Alonso], ont dit que c'était dangereux. Il a vraiment ressenti un manque d'adhérence."

"Vous avez pu voir des glissades et des choses comme ça, ce qui est tout de même rare en F1."

"Je pense donc qu'ils ont trouvé une bonne direction, quelque chose que nous pouvons, je l'espère, appliquer l'année prochaine."

"Cela leur laisse un peu de temps pour 2024, saison qui pour le moment ne prévoit pas l'utilisation de couvertures chauffantes. Ce sera un très grand défi."

Alors que l'horloge tourne, le directeur sportif de Ferrari, Laurent Mekies, estime que Pirelli doit bénéficier du programme d'essais nécessaire l'année prochaine pour s'assurer que l'on peut rouler sans couvertures en toute sécurité.

Vasseur motive ses troupes en attendant 2026 et l'arrivée d'Audi en F1Lire plus

"L'objectif à atteindre doit être le bon, pour l'environnement, à savoir supprimer la couverture", a déclaré Mekies.

"Nous devons simplement donner à Pirelli le temps nécessaire, la chance, les opportunités, les possibilités d'essais, pour développer le produit."

"Une fois que nous l'aurons, nous pourrons alors préparer nos pneus sans couverture", a conclu le second de Mattia Binotto au sein de la Scuderia Ferrari.

Ontdek het op Google Play