Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Red Bull subit une "publicité négative", un moyen de dissuasion pour les autres équipes
WK2022
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
Latifi évoque "sa pire saison en F1"
Horner répond à la folle rumeur de son passage chez Ferrari
Vettel révèle avoir des plans "ennuyeux" pour sa retraite
Alonso : Le potentiel et le talent chez Aston Martin sont exceptionnels
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Un milliardaire de Hong Kong veut rejoindre la F1 avec une nouvelle équipe : "Je comprends la réticence"
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Patrick Tambay, ancien pilote de F1, est décédé à l'âge de 73 ans
Red Bull subit une "publicité négative", un moyen de dissuasion pour les autres équipes

Red Bull subit une "publicité négative", un moyen de dissuasion pour les autres équipes

Actualités F1

Red Bull subit une "publicité négative", un moyen de dissuasion pour les autres équipes

Red Bull subit une "publicité négative", un moyen de dissuasion pour les autres équipes

L'ancien champion du monde Mika Häkkinen est convaincu que la sévérité de la sanction infligée à Red Bull constituera un "avantage à long terme pour la F1".

Red Bull a été condamné à une amende de 7 millions de dollars et s'est vu imposer une réduction de 10% de son temps de soufflerie et de CFD par l'administration du plafonnement des coûts de la FIA après avoir dépassé le cap budgétaire fixé pour la saison 2021.

La sanction a suscité des réactions mitigées dans le paddock, Mercedes et Ferrari étant parmi celles qui la critiquaient comme étant trop indulgente, tandis que le directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, a qualifié les sanctions de "draconiennes".

"La première chose à dire est que je suis heureux que cette affaire soit maintenant close et que la sanction de la FIA ait été acceptée par Red Bull", a quant à lui confié Mika Häkkinen.

"Avec les règlements technique et sportif, vous avez généralement une décision claire, par exemple, si la voiture est sous la limite de poids ou si un pilote sort des limites de la piste. Mais avec le règlement financier, il y avait toujours une probable zone grise à exploiter..."

"Je pense que c'est la raison pour laquelle les équipes ont accepté deux niveaux de dépassement possibles - un dépassement mineur ou majeur. La FIA a reconnu qu'il pouvait y avoir différents niveaux de dépassement et les raisons d'en arriver là."

Brundle soutient Kravitz dans l'affaire du boycott de Sky par Red BullLire plus

"La sanction infligée à Red Bull pour ce dépassement mineur est importante. Il existe une pénalité financière, une sanction sur le plan aérodynamique mais au-delà de ça, l'expérience aura été très inconfortable à vivre pour l'équipe..."

La FIA avait délibérément évité de préciser quelles pénalités seraient appliquées pour chaque cas afin de ne pas permettre aux équipes d'anticiper d'éventuelles sanctions, surtout sur le plan financier.

Un précédent étant désormais établi, Häkkinen est convaincu que les équipes auront été suffisamment dissuadées de dépasser le cap budgétaire dans les années à venir.

"Je pense qu'aucune équipe ne voudra risquer de répéter cela l'année prochaine... Red Bull a vécu une vraie controverse, ce fut un moment vraiment difficile."

"Je pense que cela profitera à la F1 à long terme car chaque patron d'équipe sera déterminé à ne pas subir ce genre de publicité négative à l'avenir."

Ontdek het op Google Play