Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Red Bull : "Honda n'est pas la seule option pour 2026, mais non à Hyundai et KIA"
WK2022
Vettel révèle avoir des plans "ennuyeux" pour sa retraite
Alonso : Le potentiel et le talent chez Aston Martin sont exceptionnels
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Un milliardaire de Hong Kong veut rejoindre la F1 avec une nouvelle équipe : "Je comprends la réticence"
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Patrick Tambay, ancien pilote de F1, est décédé à l'âge de 73 ans
Rosberg : Ricciardo ? On en parlait comme du futur champion il y a 2 ans à peine...
Les casques les plus particuliers de la saison 2022 de F1
Alonso révèle quand il pourrait quitter la F1 : "Je veux gagner Le Mans et le Dakar"
Ces moments où Leclerc a perdu le championnat 2022
Alpine définit ses attentes par rapport à Gasly
Madrid veut la F1 mais Domenicali n'est pas encore convaincu
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Red Bull : "Honda n'est pas la seule option pour 2026, mais non à Hyundai et KIA"

Red Bull : "Honda n'est pas la seule option pour 2026, mais non à Hyundai et KIA"

Actualités F1

Red Bull : "Honda n'est pas la seule option pour 2026, mais non à Hyundai et KIA"

Red Bull : "Honda n'est pas la seule option pour 2026, mais non à Hyundai et KIA"

Red Bull Racing semble avoir un problème de luxe concernant la future réglementation moteur 2026...

Après l'échec de l'accord moteur avec Porsche, l'équipe autrichienne a repris ses discussions avec Honda, qui envisage son retour. Mais Red Bull pourrait disposer d'autres options, selon les dires de Helmut Marko.

Tout le monde connait l'histoire : à l'annonce du retrait officiel de Honda - même si HRC gère toujours les V6 hybrides des équipes Red Bull et AlphaTauri -, l'évidence du mariage entre Red Bull et Porsche était apparue en vue de la saison 2026, année lors de laquelle entrera en vigueur le futur règlement moteur.

Mais les discussions entre les deux entités ont échoué, Red Bull ne souhaitant pas laisser la main - avec la majorité des parts - au constructeur allemand. C'est à ce moment que Honda est de nouveau entré dans la danse puisque le motoriste japonais envisagerait son retour à temps plein.

La nouvelle a été confirmée par Red Bull, qui est en train de bâtir à Milton Keynes l'entité Red Bull Powertrains où se trouvent déjà les moteurs de l'équipe depuis cette année.

Produire intégralement son propre moteur coûte excessivement cher et Red Bull cherche donc un collaborateur afin de préparer au mieux le changement prévu en 2026.

Red Bull retarde son projet de moteur, la FIA "met de l'ordre" son règlementLire plus

"Les discussions sont en cours et il va maintenant falloir définir la meilleure option possible", a confirmé Marko à Motorsport-Magazin. "Il est très clair que nous n'irons pas vers une option 50/50", en référence à la volonté qu'avait Porsche.

"Il faut maintenant voir ce que veut précisément Honda. Travailler avec eux est une option mais il faut voir s'ils veulent imposer leur propre moteur..."

Concrètement, Red Bull est à la recherche d'un partenaire pour développer la partie électrique du moteur. Honda dispose des infrastructures et des connaissances nécessaires à Sakura, ce qui n'est pas le cas de Red Bull à Milton Keynes.

Marko et Red Bull disposent donc de plusieurs options mais il ne s'agira pas de Hyundai ou KIA, qui ont marqué leur intérêt pour la réglementation 2026.

"Honda n'est pas notre seule option. Non, pas de Hyundai ou KIA mais nous disposons d'autres alternatives..."

Marko pourrait faire référence à Bosch et Schäffler, qui ont développé des groupes motopropulseurs pour la Formule E.

Ontdek het op Google Play