Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La F1 est enfin prête à envisager l'arrivée d'une 11e équipe
WK2022
Insolite : Le top 5 des plus belles moustaches de la F1
Norris : "Non, la McLaren n'a pas été développée pour moi"
Wolff : "trop de verre brisée" avec Binotto pour le faire venir chez Mercedes
La livrée de l'Audi de Formule 1 déjà disponible dans F1 22
Les évènements sportifs les plus suivis en Europe
La Formule 1, un des sports les plus appréciés au monde
La Formule 1 confirme le lieu de ses six courses sprints pour 2023
Coulthard : celui qui prétend que Verstappen doit tout à sa voiture est "un idiot"
La Turquie également sur les rangs pour remplacer le Grand Prix de Chine
Horner : Ricciardo a fait "quelque chose de stupide"
Wolff : La F1 "ne peut plus cacher les choses" au Moyen-Orient
Le Hungaroring va subir des modifications pour conserver sa place au calendrier
Russell déjà en préparation sur la nouvelle Mercedes
La F1 fournit une mise à jour détaillée sur ses objectifs de durabilité
La F1 est enfin prête à envisager l'arrivée d'une 11e équipe

La F1 est enfin prête à envisager l'arrivée d'une 11e équipe

Actualités F1

La F1 est enfin prête à envisager l'arrivée d'une 11e équipe

La F1 est enfin prête à envisager l'arrivée d'une 11e équipe

Le PDG de la F1, Stefano Domenicali, a affirmé que la discipline est enfin prête à accueillir des propositions crédibles pour porter la grille à 11 équipes.

La valeur des 10 équipes actuellement en F1 a fortement augmenté depuis que Liberty Media a acquis le championnat avant la saison 2017.

Red Bull retarde son projet de moteur, la FIA "met de l'ordre" son règlementLire plus

Cette valeur a été protégée dans le dernier accord Concorde par l'ajout d'une taxe anti-dilution de 200 millions de dollars qui serait divisée entre les équipes existantes à l'arrivée d'une nouvelle entrée.

Le directeur de l'équipe Mercedes, Toto Wolff, s'est montré très opposé à l'arrivée d'une nouvelle équipe à moins qu'elle ne profite à l'ensemble du paddock, et bien qu'il se soit fait l'écho de ces commentaires, Domenicali a laissé entendre que la position de la F1 allait changer.

"Ce n'est pas un problème d'avoir une équipe de plus pour avoir de meilleures courses, donc nous verrons et nous surveillerons la situation", a déclaré Domenicali lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs après la publication des résultats financiers de Liberty Media pour le troisième trimestre.

"S'il y avait une nouvelle écurie crédible qui veut discuter avec nous, nous sommes prêts à discuter, mais nous ne sommes pas dans une position précipitée aujourd'hui pour cela."

La dilution de la franchise "ne peut être autorisée"

Michael Andretti s'est battu pour positionner son équipe à succès dans le sport et a récemment déclaré à GPFans que la F1 est "sa vie".

Bien qu'il semble se réjouir de l'idée d'une 11e équipe, Domenicali a de nouveau prévenu qu'elle ne pouvait pas se faire au détriment des équipes existantes.

"En ce qui concerne la valeur ou le processus de la possibilité d'amener une nouvelle équipe de F1 dans le championnat, bien sûr, il y a l'étape primaire que nous et la FIA soyons d'accord sur ce point", a-t-il ajouté.

"Et je pense que la première chose que nous devons considérer est de savoir si cette possibilité éventuelle apportera une valeur ajoutée au championnat."

"Si c'est le cas, bien sûr, nous allons en discuter en interne et nous verrons s'il y a un réel potentiel pour une nouvelle entrée qui peut donner de la valeur au championnat."

"En plus de cela, il y a une valeur qui doit être reconnue aux équipes qui sont déjà dans le championnat, parce que, bien sûr, ils ne peuvent pas permettre une dilution de leur partenariat avec le championnat de F1."

Russell aime à penser que Mercedes est devant FerrariLire plus

"C'est ce qui est écrit dans les accords Concorde, mais surtout, la question est de savoir si une nouvelle entrée apporte une meilleure position pour le championnat mondial de F1."

"C'est vraiment en termes de valeur d'un point de vue financier et en termes de valeur d'un point de vue sportif", a conclu le PDG de la F1.

Ontdek het op Google Play