Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Les difficultés de Ferrari vont au-delà de la faiblesse du moteur à Mexico
WK2022
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Un milliardaire de Hong Kong veut rejoindre la F1 avec une nouvelle équipe : "Je comprends la réticence"
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Patrick Tambay, ancien pilote de F1, est décédé à l'âge de 73 ans
Rosberg : Ricciardo ? On en parlait comme du futur champion il y a 2 ans à peine...
Les casques les plus particuliers de la saison 2022 de F1
Alonso révèle quand il pourrait quitter la F1 : "Je veux gagner Le Mans et le Dakar"
Ces moments où Leclerc a perdu le championnat 2022
Alpine définit ses attentes par rapport à Gasly
Madrid veut la F1 mais Domenicali n'est pas encore convaincu
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
Les difficultés de Ferrari vont au-delà de la faiblesse du moteur à Mexico

Les difficultés de Ferrari vont au-delà de la faiblesse du moteur à Mexico

Actualités F1

Les difficultés de Ferrari vont au-delà de la faiblesse du moteur à Mexico

Les difficultés de Ferrari vont au-delà de la faiblesse du moteur à Mexico

Le directeur de l'équipe Ferrari, Mattia Binotto, a admis qu'un manque de performance du moteur n'était que la partie émergée des problèmes de l'équipe lors du Grand Prix de Mexico.

Carlos Sainz et Charles Leclerc ont été pratiquement invisibles et ont terminé cinquième et sixième du GP de Mexico. Mercedes et surtout Red Bull ont surclassé la Scuderia Ferrari.

Alonso joue la "comédie" et cherche à faire "les gros titres" selon WolffLire plus

Le pilote monégasque a terminé à 68 secondes du vainqueur Max Verstappen et a perdu la deuxième place au championnat des pilotes au profit de Sergio Perez.

Ferrari a réduit la puissance de ses moteurs pour se protéger des problèmes de fiabilité du fait à la haute altitude du circuit de Mexico. Cependant, Mattia Binotto a révélé que les difficultés de l'équipe ne se limitaient pas à cela.

" Pour ce qui est de l'unité de puissance, nous n'étions pas à notre meilleur niveau de performance ce week-end. Toutefois, je ne pense pas que cela explique la totalité de nos difficultés ", a déclaré Binotto.

"Cela fait partie de l'équation, mais il y a plus que cela."

"Il y a certainement plus que ça et c'est quelque chose que nous devons examiner. Il n'y a pas de réponse claire pour le moment."

Détaillant les problèmes rencontrés, le directeur de la Scuderia a ajouté : "Le comportement de la monoplace n'était pas génial, l'équilibre n'était pas terrible non plus."

"C'est pourquoi je pense qu'il faut se pencher sur la question, car nous n'avons pas [obtenu] d'explication claire."

Ferrari ne s'attendait pas à vivre pareil week-end

Les équipes ont été obligées de participer au deuxième test des pneus Pirelli pendant les EL2 au Mexique, ce qui signifie qu'aucun travail de réglage n'a pu être effectué lors de la séance la plus importante du week-end.

Charles Leclerc a été victime d'un accident au cours de cette séance, ce qui a encore réduit les chances de Ferrari. Cependant, à la question de savoir si l'équipe savait à quel point le week-end serait difficile, Binotto a répondu : "Non, je ne pense pas que nous savions que cela allait être si difficile."

"Après les EL1, nous ne nous en sommes pas rendu compte. Ce n'est que plus tard dans le week-end que nous avons découvert que la performance n'était pas si bonne."

Horner "surpris" par l'erreur de stratégie de MercedesLire plus

"Peut-être aussi que les EL2 et les essais de pneus ne nous ont pas aidés à corriger nos faiblesses et à régler la voiture. Mais je pense que dans l'ensemble, nous n'avons certainement pas fait du bon travail. De plus, l'équilibre de la voiture sur ce circuit ne nous convenait pas, mais nous ne nous y attendions pas."

"Nous visions un bien meilleur résultat, mais ça n'a pas été le cas."

"Déjà à Spa, c'était très similaire, nous avions été très lents et c'était en quelque sorte exceptionnel en termes de mauvais rythme. Au final, nous avons rencontré les mêmes problèmes ici. C'est quelque chose que nous devons analyser et nous allons devoir réagir lors des deux dernières courses", a conclu le directeur de la firme de Maranello.

Ontdek het op Google Play