Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La FIA aurait fait appel à Bernie Ecclestone dans l'affaire Red Bull

La FIA aurait fait appel à Bernie Ecclestone dans l'affaire Red Bull

Actualités F1

La FIA aurait fait appel à Bernie Ecclestone dans l'affaire Red Bull

La FIA aurait fait appel à Bernie Ecclestone dans l'affaire Red Bull

Selon le média italien Corriere della Sera, la FIA aurait fait appel à l'ancien patron de la Formule 1 lors des négociations au sujet de la sanction à infliger à Red Bull.

Le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, aurait ainsi demandé conseil à l'ancien propriétaire de la discipline concernant la sanction à infliger à Red Bull Racing dans l'affaire du plafond budgétaire. De plus, l'ancien argentier de la F1 aurait également conseillé l'équipe autrichienne.

Pour rappel, Red Bull est sanctionnée de 7 millions de dollars d'amende et d'une réduction de 10% de temps d'essai en soufflerie et CFD. Cela vise à pénaliser le dépassement budgétaire 2021 de l'équipe basée à Milton Keynes, lequel s'élève à 1,8 million de dollars.

Le Corriere della Sera rapporte que la FIA aurait fait appel à Ecclestone, qui aurait joué un rôle clé dans la sanction prise à l'encontre de Red Bull.

Ecclestone est à la fois ami de Ben Sulayem et de Christian Horner, le directeur de l'équipe Red Bull. Il aurait ainsi facilité la discussion et la sanction aurait finalement été déterminée en consultation de tout ce monde.

Red Bull aurait négocié ; la FIA avait prévu 25% de temps de soufflerie en moins !Lire plus

Si l'information se vérifie, elle ne devrait pas calmer les clans Mercedes, Ferrari et McLaren, qui ont jugé la sanction comme trop légère au vu de l'infraction commise et des conséquences potentielles de celles-ci.

Quelques heures plus tôt, il avait déjà été rapporté suite aux propos tenus par Christian Horner que, grâce à l'intervention d'Adrian Newey, Red Bull s'en serait sortie avec un retrait de seulement de 10% de temps d'essai en soufflerie alors qu'initialement, la FIA avait prévu un retrait de 25%.

Et Bernie Ecclestone aurait donc été la pierre angulaire de cette négociation au plus haut niveau...

Ontdek het op Google Play