Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Red Bull aurait négocié ; la FIA avait prévu 25% de temps de soufflerie en moins !
WK2022
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
Aston Martin confirme : la marque ne deviendra pas motoriste en 2026
Leclerc prévient : Je serai "plus dur" en piste avec Verstappen en 2023
Le Portugal pour remplacer la Chine : réponse dans quelques jours !
Horner clarifie le retour de Ricciardo chez Red Bull
Ricciardo conseille à Piastri de ne pas mettre la barre trop haut en 2023
Rookie en 2023, Sargeant fera des erreurs chez Williams - Capito
Schumacher - "J'ai l'impression d'avoir fait du bon travail"
F1 2023 : Quel circuit devrait remplacer le Grand Prix de Chine ?
Audi se donne les moyens de réussir son arrivée en F1
F1 2023 : Le calendrier des courses confirmées
Russell va devoir se méfier d'Hamilton la saison prochaine - Rosberg
Red Bull aurait négocié ; la FIA avait prévu 25% de temps de soufflerie en moins !

Red Bull aurait négocié ; la FIA avait prévu 25% de temps de soufflerie en moins !

Actualités F1

Red Bull aurait négocié ; la FIA avait prévu 25% de temps de soufflerie en moins !

Red Bull aurait négocié ; la FIA avait prévu 25% de temps de soufflerie en moins !

L'information a des allures de nouvelle bombe au sein de l'affaire du dépassement de budget mais semble pourtant assumée par l'écurie Red Bull.

Le directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, estime que la sanction du retrait de 10% de temps d'essai en soufflerie est sévère et que, compte tenu des installations avec lesquelles doit composer l'écurie à Milton Keynes, l'impact sur les performances de leur voiture sera réel.

"Nous allons vraiment devoir être efficaces en soufflerie car notre temps est vraiment réduit", a débuté Horner. "Je crois pleinement aux capacités de notre équipe, nous les avons déjà démontrées à plusieurs reprises."

"La FIA avait à sa disposition d'autres pénalités mais je pense que celle-ci a été sollicitée par nos concurrents, qui estimaient sans doute que c'était celle qui nous frapperait le plus fort" a-t-il estimé.

Horner ne s'est pas arrêté là et a ensuite expliqué que lors des discussions avec la FIA, Adrian Newey, concepteur des monoplaces de l'équipe, avait été impliqué afin de plaider la cause de Red Bull.

"Adrian est mieux placé que n'importe qui d'autre pour savoir quel impact cette pénalité aura sur notre développement aérodynamique. Nous opérons à partir d'une soufflerie située dans un bâtiment classé, une relique de la guerre froide."

Combien de temps de soufflerie pour Red Bull, Ferrari et Mercedes en 2023 ?Lire plus

"Notre soufflerie n'est donc pas à la pointe de la technologie, contrairement à celles de nos adversaires. Elle a été conçue durant les années 1950 et elle a ses limites, notamment en lien avec les températures optimales de fonctionnement."

"Alors oui, cette pénalité est draconienne. Nos concurrents le savent, certains ont déjà loué ces installations auparavant. Avec Adrian, je voulais m'assurer que la FIA se rende compte ce que cela allait signifier pour nous."

"Il fallait qu'elle comprenne que, déjà avec 10%, c'était énorme. 10% en moins pour nous, ça fera plus mal que 10% pour d'autres équipes. Adrian a donc présenté avec précision l'impact que la sanction allait avoir."

Et, au sein du paddock de Mexico, ce que dit Horner à demi-mots est assumé par d'autres : Red Bull aurait obtenu ces 10% de sanction grâce à l'intervention de Newey.

Initialement et comme cela avait été rapporté, la FIA suggérait bien un retrait de 25% du temps d'essai disponible en soufflerie et CFD.

Ontdek het op Google Play