Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Szafnauer pique Haas : "l'ignorance des règles" n'est pas "une excuse acceptable" !
WK2022
Ross Brawn à la tête de la Scuderia Ferrari en 2023 ?
Hamilton "époustouflé par la remontée de ses pilotes" et du titre en Extrême E
McLaren répond à la rumeur Porsche
Horner encourage Vettel à prendre la direction d'une écurie de F1
Schumacher répond à l'intérêt de Mercedes : "C'est agréable d'entendre Toto"
Hülkenberg entre dans la phase "hardcore" de sa préparation pour 2023
Horner l'affirme : personne n'est meilleur que Verstappen
Norris : McLaren a mérité de perdre face à Alpine
Hamilton prêt à "s'adapter" à l'agressivité de Verstappen l'an prochain
Button impressionné par Mercedes : "Ils sont 3e et parlent de très mauvais résultat !"
Hill s'attend à ce que Vettel revienne en Formule 1 : "Ce n'étaient pas des adieux"
Gasly revient sur son passage chez Red Bull : "Ce qui devait arriver est arrivé"
Wolff l'affirme : "Huit titres d'affilée, ce n'est plus possible"
Ferrari aurait désigné le successeur de Binotto "au sein de sa propre équipe"
Szafnauer pique Haas : "l'ignorance des règles" n'est pas "une excuse acceptable" !

Szafnauer pique Haas : "l'ignorance des règles" n'est pas "une excuse acceptable" !

Actualités F1

Szafnauer pique Haas : "l'ignorance des règles" n'est pas "une excuse acceptable" !

Szafnauer pique Haas : "l'ignorance des règles" n'est pas "une excuse acceptable" !

Otmar Szafnauer, directeur de l'écurie Alpine, est revenu sur la décision de la FIA de revoir son jugement suite au résultat du Grand Prix des États-Unis 2022.

Son pilote Fernando Alonso avait été pénalisé de 30 secondes après la course suite à une réclamation de l'écurie Haas à la fin de l'épreuve. L'Espagnol, qui avait effectué une belle remontée jusqu'à la 7e position, après un accident avec Lance Stroll, était rétrogradé à la 15e position.

Alonso - "Je suis un très bon ami de Mohammed" Ben SulayemLire plus

Alpine a porté réclamation contre cette décision, Alonso lui-même allant déclarer sur son compte Instagram que l'issue du jugement en appel allait "dicter l'avenir de la F1". Le verdict est tombé ce jeudi à Mexico, et le classement initial a été rétabli.

Suivez nous sur notre compte Instagram : @gpfansfr

Szafnauer se souvient des incidents passés incluant Leclerc et Hamilton

Pour expliquer la raison pour laquelle Alpine estimait la décision initiale de la FIA trop sévère, Szafnauer s'est souvenu d'incidents similaires, où Charles Leclerc et Lewis Hamilton avaient tous les deux perdus leurs rétroviseurs en course, sans être sanctionnés.

"Nous avons estimé que la punition de 30 secondes après la course pour son rétroviseur cassé ne correspondait pas vraiment au crime", a déclaré Szafnauer à Sky Sports F1.

"Il y a des incidents dans le passé, je crois en 2019, lorsque Leclerc et Lewis ont tous deux perdu leurs rétroviseurs et que leur position s'est maintenue à la fin de la course."

Mais c'est en priorité sur un vice de forme qu'Alpine a basé sa stratégie de recours à la FIA. "Mais la façon dont nous l'avons abordé est que la protestation de Haas a été effectuée hors délai, ils n'avaient que 30 minutes pour protester. Ils ont protesté 54 minutes après le classement, donc leur protestation n'était pas valable."

Szafnauer ne trouve pas l'excuse Haas valable

Au cours de l'audience initiale de protestation d'Alpine, il a été révélé que la direction de course avait informé Haas que l'écurie avait une heure pour envoyer les documents, alors que le règlement de la F1 stipule que les équipes n'ont que 30 minutes, sauf s'il est "impossible" de le faire dans ce délai.

Haas admis que ce n'était pas impossible, mais a répété que la direction de course avait dit une heure. Mais Szafnauer n'éprouve aucune sympathie pour cet argument.

"Je ne connais aucun endroit dans le monde où l'ignorance de la loi ou l'ignorance des règles est une excuse acceptable".

Pressé sur le fait que ce soit la direction de course qui ait donné à Haas les mauvaises informations, il a répondu : "Ce n'est pas le législateur, ce sont les policiers. Le législateur écrit les lois et même si un policier vous dit 'vous savez quoi, vous êtes en règle', un juge vous dira non."

Une clarifications des règles concernant les monoplaces endomagées est nécessaire

Il concède toutefois que les règles concernant les voitures endommagées doivent être clarifiées.

"Je crois que ces incohérences doivent être rendues cohérentes, et la FIA y travaille", a-t-il déclaré.

"Ce que nous devons faire, c'est mieux définir quand vous rentrez et quand vous ne rentrez pas, afin que tout le monde joue selon les mêmes règles et que nous ayons un terrain de jeu égal."

"C'est à l'ordre du jour maintenant, les directeurs techniques vont en discuter. Et tout le monde devrait savoir que si un embout d'aileron avant se détache, il faut faire ça. Ce devrait être la même chose pour nous tous,"a-t-il conclu.

Ontdek het op Google Play