Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Ferrari se fâche : la pénalité infligée à Red Bull est trop faible !
WK2022
Exposition sur la Formule 1 - Premier aperçu et mise en vente des billets
McLaren intègre Palou à sa liste de pilotes de réserve
Rosberg révèle avoir envoyé un e-mail d'admiration à Mercedes après Interlagos
Russell dévoile le principal avantage qu'il a sur Norris
Domenicali apporte son soutien à Binotto, après son départ de Ferrari
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Ferrari se fâche : la pénalité infligée à Red Bull est trop faible !

Ferrari se fâche : la pénalité infligée à Red Bull est trop faible !

Actualités F1

Ferrari se fâche : la pénalité infligée à Red Bull est trop faible !

Ferrari se fâche : la pénalité infligée à Red Bull est trop faible !

Laurent Mekies, directeur sportif de Ferrari, est loin d'être satisfait de la sanction infligée à Red Bull par la FIA suite à la violation du plafond budgétaire 2021.

Le dirigeant français de la Scuderia réclame un maximum de transparence de la part de la FIA autour du dossier.

Ce vendredi, la FIA a confirmé que Red Bull avait dépassé le plafond budgétaire de 1,8 million de dollars en 2021.

Le 26 octobre, les deux parties sont parvenues à un accord, Red Bull acceptant la sanction proposée par l'instance dirigeante du sport. L'équipe se voit ainsi infliger une amende de 7 millions de dollars qu'elle devra payer dans les 30 jours.

Plus important, 10% de temps d'essai en soufflerie seront soustraits des 70% dont Red Bull bénéficiera en 2023 en tant qu'équipe championne du monde. Dans le détail, l'écurie autrichienne pourra bénéficier de 63% du temps total autorisé, ce qui constituera une différence notable avec Ferrari et Mercedes.

Wolff - "Les atteintes à la réputation" vont au-delà de la sanction financière pour Red BullLire plus

Mécontent, Mekies explique que le dépassement de budget de Red Bull proche des deux millions est en vérité énorme.

"Ces dernières semaines, on a beaucoup parlé de ce qu'il est possible de réaliser avec quelques millions supplémentaires", a-t-il débuté auprès de la Sky.

"Deux millions d'euros, c'est une somme importante. Nous nous sommes déjà exprimés sur le sujet : nous pensons que cela équivaut à plusieurs dixièmes. Il est donc logique de considérer que ces montants aient pu avoir un réel impact important sur le résultat du ou des championnats concernés."

Selon Mekies, la sanction n'est donc pas cohérente et la FIA aurait dû sévir plus durement.

"Nous ne sommes pas satisfaits de la pénalité pour deux raisons. La première est que nous ne comprenons pas comment cette réduction de 10 % peut correspondre au temps au tour que nous avons mentionné plus tôt."

"Ensuite, nous nous interrogeons sur ces 10%. S'ils ne peuvent pas dépenser cet argent en soufflerie, rien ne les empêche à priori de l'utiliser autrement, par exemple pour réduire le poids de la voiture."

"Si vous mettez tout cela ensemble, soyons clair : cela signifie que l'impact réel de la sanction sera limité, donc ça ne va pas."

Ontdek het op Google Play