Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Horner dénonce une sanction "extrêmement draconienne" de la part de la FIA
WK2022
Hamilton "époustouflé par la remontée de ses pilotes" et du titre en Extrême E
McLaren répond à la rumeur sur Porsche
Horner encourage Vettel à prendre la direction d'une écurie de F1
Schumacher répond à l'intérêt de Mercedes : "C'est agréable d'entendre Toto"
Hülkenberg entre dans la phase "hardcore" de sa préparation pour 2023
Horner l'affirme : personne n'est meilleur que Verstappen
Norris : McLaren a mérité de perdre face à Alpine
Hamilton prêt à "s'adapter" à l'agressivité de Verstappen l'an prochain
Button impressionné par Mercedes : "Ils sont 3e et parlent de très mauvais résultat !"
Hill s'attend à ce que Vettel revienne en Formule 1 : "Ce n'étaient pas des adieux"
Gasly revient sur son passage chez Red Bull : "Ce qui devait arriver est arrivé"
Wolff l'affirme : "Huit titres d'affilée, ce n'est plus possible"
Ferrari aurait désigné le successeur de Binotto "au sein de sa propre équipe"
Aston Martin envisage les options d'Alonso
Horner dénonce une sanction "extrêmement draconienne" de la part de la FIA

Horner dénonce une sanction "extrêmement draconienne" de la part de la FIA

Actualités F1

Horner dénonce une sanction "extrêmement draconienne" de la part de la FIA

Horner dénonce une sanction "extrêmement draconienne" de la part de la FIA

Christian Horner, le directeur de l'équipe Red Bull, estime que la sanction infligée par la FIA pour dépassement du plafond budgétaire aura des conséquences majeures sur les performances de l'écurie.

Christian Horner a qualifié la pénalité de la FIA pour dépassement du plafond budgétaire "d'extrêmement draconienne", et estime qu'elle aura un effet dramatique sur les chances de Red Bull de remporter le titre de champion au cours des deux prochaines années de championnat du monde de Formule 1.

Officiel : 7 millions de dollars d'amende et une réduction des essais aéros pour Red BullLire plus

Horner, cependant, n'a pas présenté d'excuses pour le fait que Red Bull a dépassé le plafond de la saison dernière d'un peu plus de deux millions de dollars, et réfute le fait que ce montant de dépassement a eu un impact sur le titre mondial remporté l'an passé par Max Verstappen dans des circonstances déjà controversées.

L'administration du plafonnement des coûts [CCA] a infligé à Red Bull une amende de 7 millions de dollars - payable dans les 30 jours - et a également décrété une réduction de 10% du travail de développement en soufflerie. Horner affirme que ces restrictions coûteront à Red Bull jusqu'à une demi-seconde de temps au tour la saison prochaine.

Pour sa part, Horner a cité le fait que si Red Bull avait rempli correctement sa documentation concernant ses crédits d'impôt théoriques - s'élevant à 1 662 000 dollar - alors le dépassement de budget n'aurait été que de 502 000 dollars.

"Une violation de 0,37 %, c'est essentiellement ce dont nous parlons", a déclaré Horner.

"Nous avons reçu une pénalité importante, tant sur le plan financier que sportif, sur les 7 millions de dollars, ce qui représente une somme énorme.

"La partie la plus draconienne est la pénalité sportive, qui consiste en une réduction de 10 % de notre capacité à utiliser nos souffleries et nos outils aérodynamiques.

"Pour être clair, nous aurons 15 % de temps en soufflerie de moins que l'équipe classée deuxième au championnat des constructeurs, et 20 % de moins que la troisième place - encore une fois, un montant draconien. "Donc ces 10 %, remis dans le contexte de la réalité, auront un impact sur notre capacité à être performants en piste l'année prochaine."

Des différences d'interprétation

Christian Horner a ensuite détaillé certains des points litigieux qu'il a fait valoir auprès de la CCA, notamment le fait qu'il fournit gratuitement de la nourriture et des boissons à son personnel, de sorte que la totalité de sa facture de restauration a dû être incluse dans son rapport de dépenses.

En outre, il y avait une différence d'interprétation sur les indemnités de maladie, même si une personne en congé de maladie n'a aucun impact sur son équipe.

De plus, lorsqu'un membre de l'équipe s'est vu offrir "un salaire hollywoodien" par une autre équipe et qu'il a été retiré du programme de F1 et placé sur d'autres projets au sein de Red Bull pendant plusieurs mois avant de finalement partir, lui aussi comptait toujours dans le décompte de dépenses. Red Bull a choisi de clore le dossier dans le sable plutôt que de poursuivre l'affaire, qui, selon Horner, aurait pu s'éterniser pendant des mois.

Expliquant pourquoi Red Bull a conclu un accord de violation acceptée avec la FIA, qui est un aveu de culpabilité, Horner a ajouté : "Nous acceptons que cet ensemble de règlements est immature, qu'il y a des interprétations, que cette administration de la FIA a hérité de ces règlements.

"En effet, il y a énormément de travail à faire pour l'avenir. "Si nous avions fait traîner l'affaire dans l'administration, pour aller en appel, cela aurait pu prendre des mois, et au-delà, la Cour d'appel internationale aurait pu prendre encore des mois. "Nous aurions donc pu envisager une période de 12 mois pour clore cette situation et, compte tenu de la quantité de spéculations, de commentaires et de critiques qui ont eu lieu dans le paddock, nous avons estimé qu'il était dans l'intérêt de tous de dire : nous fermons le livre.

"Et nous tournons la page et aujourd'hui, nous acceptons les pénalités - à contrecœur. Il est temps de mettre ça au placard et de passer à autre chose."

Ontdek het op Google Play