Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Alfa Romeo - "La marque sera présente en sport auto après 2023"
WK2022
Madrid veut la F1 mais Domenicali n'est pas encore convaincu
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
Aston Martin confirme : la marque ne deviendra pas motoriste en 2026
Leclerc prévient : Je serai "plus dur" en piste avec Verstappen en 2023
Le Portugal pour remplacer la Chine : réponse dans quelques jours !
Horner clarifie le retour de Ricciardo chez Red Bull
Ricciardo conseille à Piastri de ne pas mettre la barre trop haut en 2023
Rookie en 2023, Sargeant fera des erreurs chez Williams - Capito
Schumacher - "J'ai l'impression d'avoir fait du bon travail"
F1 2023 : Quel circuit devrait remplacer le Grand Prix de Chine ?
Audi se donne les moyens de réussir son arrivée en F1
F1 2023 : Le calendrier des courses confirmées
Alfa Romeo - "La marque sera présente en sport auto après 2023"

Alfa Romeo - "La marque sera présente en sport auto après 2023"

Actualités F1

Alfa Romeo - "La marque sera présente en sport auto après 2023"

Alfa Romeo - "La marque sera présente en sport auto après 2023"

Carlos Tavares, le PDG d’Alfa Romeo, explique pourquoi le constructeur va quitter la F1 au terme de la saison 2023. Selon lui, la marque a tiré tout ce qu’elle pouvait de la Formule 1 et ses futurs investissements se feront ailleurs.

Carlos Tavares, directeur général de Stellantis (fusion du groupe PSA Peugeot Citroën et de Fiat Chrysler Automobiles) est revenu en détail sur la motivation du groupe à clore l’aventure Alfa Romeo en F1. En Effet, la firme italienne ne sera plus présente sur la grille la saison prochaine. Sauber sera de nouveau aux commandes avant de passer sous le giron Audi en 2026.

Ricciardo concède que "rien n'est garanti" concernant son avenir en F1Lire plus

Dans un entretien pour le journal L’Équipe, le Portugais à la tête du groupe explique que l’objectif F1 a été rempli lors de ces cinq dernières saisons et qu’il était temps de basculer les ressources allouées actuellement à la F1, vers un autre domaine.

"Il faut regarder les choses de manière objective et le fait que je sois un fou de sport auto n’y change rien. Bien au contraire, le partenariat que nous avions avec Sauber (de 2019 à 2023) était un accord de qualité, qui a été très bien négocié par mon prédécesseur. Nous l'avons utilisé avec un très bon rendement dans toute la période de redressement de la marque Alfa Romeo sur le marché."

Alfa Romeo aurait profité de son passage par la F1 pour redorer son blason sur le marché automobile mondial. La marque au trèfle à quatre feuilles, historiquement impliquée dans le sport automobile, sera présente dès 2023 dans un autre championnat.

"Nous avons plus utilisé la F1 sur ce partenariat avec Sauber qu'elle ne nous a utilisés. De ce point de vue, tout ce qui s'est passé est rationnel."

"Le travail est fait. On va revenir dans une autre discipline qui n'a pas été encore arrêtée. Jean-Philippe Imparato, le patron d'Alfa Romeo, y travaille et doit me soumettre ses options. Une chose est certaine, la marque sera présente en sport auto après 2023, date de la fin de notre accord avec Sauber. Compte tenu de l'histoire de la marque, c'est une évidence."

Williams dénonce la fausse "égalité" du plafond budgétaire de la F1Lire plus

Face à l’arrivée de mastodontes comme Audi et peut-être Porsche, Stellantis a décidé de retirer Alfa Romeo du paddock de la F1, préférant invertir ses ressources dans d’autres projets.

"Aujourd'hui, la griffe est très rentable et en plein renouveau. Les conditions changent et nous n'avons pas du tout envie de mettre en F1 l'énormité des ressources qui sont et vont être investies par certains de nos concurrents. Donc, on se retire. Gentiment. Proprement", a conclu le l'homme à la tête de Stellantis.

Ontdek het op Google Play