Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Verstappen s'impose aux États-Unis et offre le titre constructeurs à Red Bull
WK2022
Rosberg révèle avoir envoyé un e-mail d'admiration à Mercedes après Interlagos
Russell dévoile le principal avantage qu'il a sur Norris
Domenicali apporte son soutien à Binotto, après son départ de Ferrari
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Verstappen s'impose aux États-Unis et offre le titre constructeurs à Red Bull

Verstappen s'impose aux États-Unis et offre le titre constructeurs à Red Bull

Actualités F1

Verstappen s'impose aux États-Unis et offre le titre constructeurs à Red Bull

Verstappen s'impose aux États-Unis et offre le titre constructeurs à Red Bull

Max Verstappen a remporté le Grand Prix des États-Unis après avoir pris la tête de la course avant même le premier virage.

Le champion du monde 2022 s'est imposé devant Lewis Hamilton et Charles Leclerc sur le Circuit des Amériques, à Austin, et a ainsi rendu le plus beaux des hommages possibles à Dietrich Mateschitz en offrant à Red Bull un nouveau sacre chez les constructeurs.

À l'extinction des feux, Max Verstappen s'emparait de la tête de la course tandis que Carlos Sainz était percuté au premier virage par la Mercedes de George Russell et ensuite contraint à l'abandon en raison d'une fuite d'eau.

Lewis Hamilton se retrouvait deuxième devant Lance Stroll, Russell et Vettel. Sergio Pérez et Charles Leclerc s'envolaient bien et se trouvaient rapidement quatrième et septième, le Mexicain passant les Aston Martin.

Russell était ensuite pénalisé de 5 secondes pour la collision du premier virage ayant entraîné l'abandon de Sainz.

Au 13e des 56 tours à parcourir, Hamilton s'arrêtait pour chausser de nouvelles gommes dures. Le Britannique était imité par Verstappen au tour suivant, ainsi que par Russell qui purgeait sa pénalité.

Au 18e tour, Valtteri Bottas partait à la faute et allait planter son Alfa Romeo dans le bac à gravier du virage 19, provoquant ainsi l'intervention de la voiture de sécurité.

Les gagnants de l'opération se nommaient Leclerc et Vettel, qui ne s'étaient pas encore arrêtés. Les deux Alpine et les deux Haas en profitaient également plus loin dans le peloton.

Verstappen bientôt meilleur pilote de tous les temps ? La réponse d'AlonsoLire plus

La course reprenait ses droits au 22e tour, Verstappen menant devant Hamilton, Perez, Leclerc et Russell. Derrière, Alonso profitait du restart pour s'emparer de la 8e place.

Mais quelques instants plus tard, en pleine ligne droite, l'Alpine #14 allait s'encastrer en pleine ligne droite dans l'Aston Martin de Stroll, qui s'était dangereusement décalé. La voiture de sécurité reprenait immédiatement la piste. Stroll était contraint à l'abandon, Alonso pouvant poursuivre mais repartant bon dernier.

La voiture de sécurité s'effaçait à l'entame du 26e tour, cette fois sans encombre. Au 30e tour, Leclerc se rappelait au bon souvenir de tous les fans en effectuant un superbe dépassement sur Pérez pour le gain de la 3e place.

Hamilton s'arrêtait ensuite au 35e tour, rechaussant des pneus durs. De nouveau, Verstappen l'imitait au tour suivant mais, fait étonnant, Red Bull loupait son arrêt ! Après un long arrêt de 11 secondes pour monter les mediums, Verstappen ressortait derrière Leclerc, qui s'était arrêté en même temps.

S'en suivait une belle bagarre entre les deux principaux protagonistes de la saison 2022, mais Verstappen finissait par prendre le dessus sur la Ferrari au 40e tour. Plus loin avait également lieu une bataille entre Perez et Russell.

En tête, Hamilton en durs voyait revenir progressivement le duo Verstappen - Leclerc, mais le Néerlandais s'échappait petit à petit par rapport au Monégasque.

Le rythme de la Red Bull permettait à Verstappen de revenir sur Hamilton et le champion du monde s'emparait de la tête de la course au 50e tour pour ne plus la quitter.

Verstappen s'imposait ainsi devant Hamilton, Leclerc, Pérez, Russell, Norris, Alonso, Vettel, Magnussen et Tsunoda. Red Bull s'emparait dans le même temps du titre au championnat des constructeurs, tandis que Verstappen égalait le record du nombre de victoires sur une saison (13 ; comme M.Schumacher et Vettel).

Ontdek het op Google Play