Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Russell - "Un moment déterminant pour le sport et la FIA"
WK2022
Norris : "Non, la McLaren n'a pas été développée pour moi"
Wolff : "trop de verre brisée" avec Binotto pour le faire venir chez Mercedes
La livrée de l'Audi de Formule 1 déjà disponible dans F1 22
Les évènements sportifs les plus suivis en Europe
La Formule 1, un des sports les plus appréciés au monde
La Formule 1 confirme le lieu de ses six courses sprints pour 2023
Coulthard : celui qui prétend que Verstappen doit tout à sa voiture est "un idiot"
La Turquie également sur les rangs pour remplacer le Grand Prix de Chine
Horner : Ricciardo a fait "quelque chose de stupide"
Wolff : La F1 "ne peut plus cacher les choses" au Moyen-Orient
Le Hungaroring va subir des modifications pour conserver sa place au calendrier
Russell déjà en préparation sur la nouvelle Mercedes
La F1 fournit une mise à jour détaillée sur ses objectifs de durabilité
Di Montezemolo : Ferrari, "une entreprise sans dirigeant"
Russell -  "Un moment déterminant pour le sport et la FIA"

Russell - "Un moment déterminant pour le sport et la FIA"

Actualités F1

Russell - "Un moment déterminant pour le sport et la FIA"

Russell -  "Un moment déterminant pour le sport et la FIA"

George Russell estime que l'issue concernant l'affaire du dépassement du plafond budgétaire de la part de Red Bull Racing sera "un moment déterminant" pour le sport.

La FIA a officialisé par un communiqué le 10 octobre dernier que l'écurie, fondée par le regretté Dietrich Mateschitz, avait bien dépassé le plafond budgétaire de 145 millions de dollars en 2021. À ce jour, aucun montant n'a été évoqué dans les médias. L'écurie discute encore de manière "confidentielle"avec la FIA, comme la souligné le patron d'écurie Christian Horner en conférence de presse ce samedi.

Red Bull aurait refusé la proposition de sanction de la FIA !Lire plus

Faisant partie cette saison de l'écurie Mercedes, contre laquelle Red Bull Racing a bataillé sur l'ensemble de la saison 2021, Russell a naturellement été interrogé sur le sujet, en préambule du Grand Prix des États-Unis 2022.

"Je pense que nous sommes tous intéressés de voir et ce sera un moment déterminant pour le sport et la FIA lorsque nous entendrons le résultat de cette infraction," a commencé le jeune Britannique.

"Je pense que le règlement sur le plafonnement des coûts a été un réel avantage, un impact positif pour le sport, en essayant de le mettre sur un pied d'égalité et évidemment pour moi personnellement, venant d'une équipe comme Williams, vous reconnaissez qu'il est impossible de rivaliser avec les trois meilleures équipes, mais maintenant ils ont une chance de se battre."

"Donc, en fin de compte, quand il s'agit de cela, nous vivons dans un monde tellement technique où chaque petit détail, si vous allez au-delà de la limite, vous êtes punis."

En 2021, La FIA avait fait preuve de fermeté sur le règlement dans certaines situations. En Hongrie, Sebastian Vettel avait été disqualifié et perdu le bénéfice de sa deuxième place en course pour manque de quantité suffisante dans le réservoir de son Aston Martin.

Quelques mois plus tard au Brésil, Lewis Hamilton avait été disqualifié des qualifications de la Course Sprint du Grand Prix de Sao Paulo, pour un défaut lié à son aileron arrière.

Russell utilise donc ce genre d'exemple pour illustrer ces propos.

"Que ce soit en arrivant avec 100 grammes de carburant en trop, ou si votre aileron arrière au Brésil avec Lewis est trop large de 2 mm, vous êtes disqualifié et vous êtes puni en conséquence."

"Quand il s'agit de quelque chose qui concerne l'argent que vous dépensez, c'est une infraction assez grave. Mais quand nous entendrons la transparence que la FIA a promise en temps voulu, alors nous saurons."

Russell se rappelle de l'amende reçue par McLaren en 2007

Interrogé sur les éventuelles sanctions à apporter à l'écurie autrichienne, le pilote Mercedes estime qu'il faut d'abord savoir de quelle infraction l'on parle en premier lieu.

"Tout d'abord, je ne sais pas quelle a été la violation, donc vous ne pouvez pas vraiment mettre un chiffre dessus," a-t-il rappelé.

"Mais il faut que ce soit quelque chose qui, s'ils ont trop dépensé et que cela a apporté de la performance à leur voiture de course, il faut que ce soit quelque chose qui enlève de la performance."

"Et une amende qui n'a rien à voir avec leur développement global ou leurs performances ne serait certainement pas appropriée."

Russell prend exemple de l'amende reçue par McLaren en 2007, pour l'affaire d'espionnage de l'écurie britannique sur la Scuderia Ferrari. McLaren avait été disqualifié du championnat des constructeurs et avait reçu une amende de 100 millions de dollars. Pour lui une amende financière seule serait quelque chose d'acceptable pour une écurie de l'envergure de Red Bull Racing.

"Même si l'amende était de 100 millions de dollars, ils l'accepteraient probablement et seraient satisfaits de cette punition. En revanche, si vous parlez de réduire leur plafond de coûts ou de réduire le temps qu'ils peuvent passer en soufflerie, c'est vraiment dommageable,"a-t-il conclu.

Ontdek het op Google Play