Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Leclerc parachève une belle journée pour Ferrari à Austin
WK2022
Ocon : "C'est bien qu'Alonso s'en aille" et quitte Alpine
Ces statistiques que vous ne connaissez pas encore à propos de la saison 2022
Verstappen dénonce des messages menaçants : "Je pense que ça va vraiment trop loin"
Ocon rêve de défier Verstappen : "Tout faire pour combler l'écart"
Verstappen prêt à se lancer dans une bagarre pour le titre à six !
Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi
Sainz révèle les consignes de Ferrari à Abu Dhabi
Voici l'action de l'année en F1 selon la FIA
Wolff est convaincu que Mercedes évitera la crise connue par Red Bull et Ferrari
L'ouverture de la F1 Arcade retardée
Après 2 saisons difficiles, Ricciardo a eu peur de perdre sa passion pour la F1
Hamilton révèle sa haine à l'encontre de la Mercedes W13
Norris veut monter plus souvent sur le podium en 2023
Hamilton crée un «changement tangible» avec des efforts pour l'égalité
Leclerc parachève une belle journée pour Ferrari à Austin

Leclerc parachève une belle journée pour Ferrari à Austin

Actualités F1

Leclerc parachève une belle journée pour Ferrari à Austin

Leclerc parachève une belle journée pour Ferrari à Austin

Charles Leclerc a terminé le travail de Ferrari lors des essais libres 2 du Grand Prix des États-Unis. Cette session a été consacrée aux essais des pneumatiques prototypes Pirelli de 2023.

Le Monégasque a établi le temps de référence avec un chrono d'une minute 36.810. Après avoir été remplacé par Robert Shwartzman lors de la première séance, il a été autorisé à utiliser les pneus de 2022 lors des 45 premières minutes de la séance.

Par conséquent, le meilleur temps de la séance a été réalisé sur un jeu de pneus médiums, Valtteri Bottas et Daniel Ricciardo ont bénéficié de cette opportunité pour signe le deuxième et troisième temps de la séance. Kevin Magnussen et Nicholas Latifi n'ont pas profité de cette possibilité.

Pirelli a donné des paramètres pour le test, avec deux composés de prototypes pour la saison prochaine. Les gommes n'étaient pas marquées et les équipes n'avaient aucune indication préalable sur le type de gomme utilisé.

Toutes les équipes ont été limitées à trois tours de piste avec 20 kg de carburant ou à huit tours de piste avec 100 kg de carburant, avec des couvertures de pneus chauffant les pneus à 50 degrés Celsius, au lieu des 70 degrés actuellement autorisés par le règlement.

Les équipes n'étaient pas autorisées à changer les réglages entre les courses, d'où les exemptions pour les pilotes qui n'ont pas pu participer à la FP1.

La séance fut studieuse et ressemblait à un test de présaison, même si certains moments ont suscité l'intérêt.

Lewis Hamilton a été critiqué par Fernando Alonso pour sa conduite, le pilote Alpine se plaignant à la radio de l'équipe : "Hamilton n'a pas de rétroviseurs aujourd'hui."

Le Britannique a presque perdu le contrôle de sa Mercedes en sortant large au virage 19 plus tard dans la séance.

Lando Norris n'a pas eu à rougir après avoir fait dériver sa McLaren dans le virage d'entrée de la voie des stands réussissant tout juste à éviter le mur.

En dehors de la piste, Brad Pitt a rendu visite à Red Bull pour parler à Christian Horner et Max Verstappen, alors qu'il se prépare à jouer dans le film sur la F1 produit par Lewis Hamilton.

Les participants au test ont effectué 26 tours chacun, y compris les tours d'entrée et de sortie, Leclerc, Bottas et Ricciardo atteignant et dépassant chacun 30 tours.

Sans surprise, le trio a complété le top trois, avec Carlos Sainz le premier de ceux à avoir testé les pneus prototypes.

L'Espagnol était 1,4 seconde plus lent que le meilleur temps de la Ferrari de son coéquipier sur des pneus médiums. Cela donne une idée de la différence entre les gommes de cette année et celles de l'an prochain.

Pour ce que ça vaut, Mick Schumacher a réalisé le cinquième temps devant Norris, tandis que Verstappen, Hamilton, Pierre Gasly et Sergio Perez complètent le top 10.

Les données recueillies au cours de la session, combinées à l'apprentissage d'une session similaire au Mexique, aideront Pirelli à confirmer la construction de composés pour 2023.

Les essais auraient normalement dû être réalisés lors de journées d'essais individuelles et privées de Pirelli, mais en raison de l'intensité du calendrier de cette saison, il n'y avait pas d'autre choix que d'utiliser deux séances d'essais libres.

Le classement des essais libres 2 du Grand Prix des États-Unis

Ontdek het op Google Play