Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Latifi explore "d'autres options" pour 2023, l'IndyCar en ligne de mire ?
WK2022
Chadwick rejoint Andretti en Indy NXT
Exposition sur la Formule 1 - Premier aperçu et mise en vente des billets
McLaren intègre Palou à sa liste de pilotes de réserve
Rosberg révèle avoir envoyé un e-mail d'admiration à Mercedes après Interlagos
Russell dévoile le principal avantage qu'il a sur Norris
Domenicali apporte son soutien à Binotto, après son départ de Ferrari
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Latifi explore "d'autres options" pour 2023, l'IndyCar en ligne de mire ?

Latifi explore "d'autres options" pour 2023, l'IndyCar en ligne de mire ?

Actualités F1

Latifi explore "d'autres options" pour 2023, l'IndyCar en ligne de mire ?

Latifi explore "d'autres options" pour 2023, l'IndyCar en ligne de mire ?

Le pilote canadien, dont la collaboration avec l'équipe Williams s'arrêtera à l'issue de cette saison, pourrait bien évoluer dans le championnat américain l'an prochain.

Vice-champion de Formule 2 en 2019 – derrière un certain Nick de Vries -, Nicholas Latifi avait été promu en F1 chez Williams la saison suivante, également aidé par le soutien financier de son père à l'équipe britannique.

Mais, en trois saisons, le pilote canadien n'a pas eu la réussite escomptée, se classant à trois reprises seulement dans les points en trois saisons, son meilleur résultat restant une septième place en Hongrie l'an passé.

Logan Sargeant prêt pour un "moment spécial"Lire plus

Dominé par George Russel pendant deux ans, Latifi a également souffert la comparaison face à Alex Albon cette année, mais aussi par Nick de Vries, pigiste de dernière minute en Italie en remplacement de Albon, et régulièrement devant le natif de Montréal durant tout le week-end.

Surtout, l'image de Nicholas Latifi a été particulièrement ternie lors de sa sortie de route dans les derniers tours du Grand Prix d'Abu Dhabi l'an passé, qui a engendré la neutralisation de la course derrière la voiture de sécurité, et le titre arraché in extremis par Max Verstappen sur Lewis Hamilton dans le dernier tour.

Alors qu'il ne lui reste que quatre Grand Prix à disputer, la course de ce week-end sur le Circuit des Amériques (COTA) à Austin est particulière à plus d'un titre pour Nicholas Latifi.

Dorilton Capital, le groupement d'investisseurs propriétaire de l'écurie Williams, est en effet basée aux Etats-Unis, et l'écurie britannique évoluera ainsi, en quelque sorte, à domicile.

Mais à titre personnel, il s'agira d'un rendez-vous spécial pour Latifi, qui pourrait bien évoluer de l'autre-côté de l'Atlantique à partir de l'an prochain, étant fortement pressenti pour remplacer Jimmie Johnson au sein de l'équipe Chip Ganassi Racing l'an prochain en IndyCar.

"Je n'ai pas vraiment beaucoup de détails à vous donner", tempère cependant Nicholas Latifi.

"J'ai exploré toutes les options, on va dire. On m'a toujours demandé ce qui se passerait si ça ne fonctionnait pas en Formule 1, et j'ai toujours dit : 'j'envisagerai cette croisée des chemins quand je l'aurai atteinte."

"Évidemment, cette croisée des chemins est arrivé cette année, il y a quelques semaines. Je suis donc en train d'évaluer toutes les options possibles."

Quant au second baquet Williams pour l'an prochain, l'Américain Logan Sargeant, animateur du championnat de Formule 2, est favori pour épauler Alexander Albon en 2023.

Ontdek het op Google Play