Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Red Bull explique l'échec Porsche : Oui, nous avions peur de la bureaucratie
WK2022
Brawn prend sa retraite et regardera la F1 depuis son canapé
Hill pense savoir pourquoi Haas a libéré Schumacher de son contrat
Steiner casse internet en faisant un coup de pub pour Haas
Le tracé du GP d'Arabie Saoudite modifié après des discussions FIA - pilotes
Verstappen livre un verdict accablant sur les circuits urbains
Ross Brawn à la tête de la Scuderia Ferrari en 2023 ?
Hamilton "époustouflé par la remontée de ses pilotes" et du titre en Extrême E
McLaren répond à la rumeur Porsche
Horner encourage Vettel à prendre la direction d'une écurie de F1
Schumacher répond à l'intérêt de Mercedes : "C'est agréable d'entendre Toto"
Hülkenberg entre dans la phase "hardcore" de sa préparation pour 2023
Horner l'affirme : personne n'est meilleur que Verstappen
Norris : McLaren a mérité de perdre face à Alpine
Hamilton prêt à "s'adapter" à l'agressivité de Verstappen l'an prochain
Red Bull explique l'échec Porsche : Oui, nous avions peur de la bureaucratie

Red Bull explique l'échec Porsche : Oui, nous avions peur de la bureaucratie

Actualités F1

Red Bull explique l'échec Porsche : Oui, nous avions peur de la bureaucratie

Red Bull explique l'échec Porsche : Oui, nous avions peur de la bureaucratie

Christian Horner a confirmé que la "bureaucratie" avait constitué la principale raison de l'échec des négociations avec Porsche.

Cela aurait en effet touché directement à l'ADN de Red Bull, tandis que les deux entités étaient en discussion afin de concevoir une nouvelle unité de puissance en vue de la saison 2026.

Par rapport à d'autres équipes, Red Bull fonctionne avec une relative liberté, sans conseil d'administration supervisant les processus.

Le directeur d'équipe, Christian Horner, a révélé que cette liberté aurait été sacrifiée en signant avec Porsche, ce qui a mené à l'échec des négociations.

Interrogé sur l'avantage concurrentiel du modèle opérationnel actuel de Red Bull, Horner a déclaré : "Récemment, nous avons eu ce dilemme : nous avons eu l'opportunité de travailler avec un motoriste [Porsche] qui aurait pris une part significative dans l'équipe."

"Mais nous en avons conclu que notre ADN serait affecté si nous ne pouvions pas continuer à fonctionner exactement de la manière qui nous a permis de réussir, avec cette capacité à prendre des décisions rapides sans avoir à passer par des couches et des couches de processus et de bureaucratie."

Jos Verstappen ne voit pas Max se battre pour des records - "Il n'en parle pas"Lire plus

Red Bull utilise actuellement des unités motrices Honda, mais conçoit et construit sa propre technologie en vue de la saison 2026, année d'entrée en vigueur du prochain réglement moteur.

Bien que Horner n'ait pas exclu un accord à venir avec Honda pour le futur, il a répété que, pour l'heure, Red Bull Powertrains a la priorité absolue : "Oui, nous nous concentrons à 100% sur une unité de puissance Red Bull."

"Si nous trouvons un partenaire partageant les mêmes idées et qui pourrait apporter quelque chose au projet, alors, bien sûr, nous y penserons. Mais ce n'est pas indispensable."

Ontdek het op Google Play