Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Ferrari cherche à comprendre pourquoi Leclerc n’a pas suivi Verstappen au Japon
WK2022
Marko : Hamilton est à la "moitié du niveau" de Verstappen
Insolite : Bottas amorce sa transformation capillaire
Piastri évoque les différences de puissance entre Mercedes et Renault
Steiner : le moteur Ferrari 2023, "c'est de la bombe"
Webber : l'arrivée de Hülkenberg donne "une mauvaise image" des jeunes aspirants à la F1
Latifi évoque "sa pire saison en F1"
Horner répond à la folle rumeur de son passage chez Ferrari
Vettel révèle avoir des plans "ennuyeux" pour sa retraite
Alonso : Le potentiel et le talent chez Aston Martin sont exceptionnels
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Un milliardaire de Hong Kong veut rejoindre la F1 avec une nouvelle équipe : "Je comprends la réticence"
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Patrick Tambay, ancien pilote de F1, est décédé à l'âge de 73 ans
Ferrari cherche à comprendre pourquoi Leclerc n’a pas suivi Verstappen au Japon

Ferrari cherche à comprendre pourquoi Leclerc n’a pas suivi Verstappen au Japon

Actualités F1

Ferrari cherche à comprendre pourquoi Leclerc n’a pas suivi Verstappen au Japon

Ferrari cherche à comprendre pourquoi Leclerc n’a pas suivi Verstappen au Japon

Le directeur de l'écurie Ferrari, Mattia Binotto, a confirmé que des réponses sont recherchées concernant la dégradation extrême des pneus de Charles Leclerc lors du Grand Prix du Japon.

Charles Leclerc a franchi la ligne d'arrivée en deuxième position, mais a été relégué en troisième place après avoir reçu une pénalité de cinq secondes. Cette pénalité a permis à Max Verstappen de devenir un double champion du monde de F1.

Rejoignez les débats F1 sur GPFans avec DisqusLire plus

Ferrari a souffert de hauts niveaux de dégradation sur le mouillé lors des essais et ces problèmes sont rapidement revenus en course. Pourtant, Leclerc a initialement montré un bon rythme.

"Sur la dégradation, nous avions déjà vu vendredi qu'en poussant trop sur le premier tour, nous avions tout simplement détruit les pneus avant. Nous n'étions pas en mesure de reprendre le dessus", a déclaré le directeur de l'équipe Binotto.

"Nous devons travailler avec Charles et les ingénieurs pour revoir le tout premier tour où il a peut-être attaqué un peu trop. Il essayait de combler l'écart et par conséquent, il n'avait pas le bon rythme pour les tours suivants."

"Sur un seul tour, le rythme et la vitesse étaient là, mais en termes de gestion des pneus, il est certain que nous aurions pu faire quelque chose de différent."

Ferrari avait fait ses débuts avec un nouveau plancher au Japon, mais la forte pluie n'a laissé qu'une seule séance d'essais pour que l'équipe puisse évaluer sa dernière mise à niveau.

Gasly, le troisième choix d'Alpine ?Lire plus

Les résultats de ce test ont au moins ajouté une lueur d'espoir sur le week-end pour Binotto qui a ajouté : "Cela a fonctionné comme prévu."

"Nous l'avons testé tôt le vendredi, mais c'était complètement mouillé, donc le samedi matin nous avons eu des données dans des conditions sèches et le plancher fonctionnait comme nous l'espérions", a conclu le directeur de la firme italienne.

Ontdek het op Google Play