Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Williams espère que Albon sera "poussé" par son équipier en 2023
WK2022
Ocon : "C'est bien qu'Alonso s'en aille" et quitte Alpine
Ces statistiques que vous ne connaissez pas encore à propos de la saison 2022
Verstappen dénonce des messages menaçants : "Je pense que ça va vraiment trop loin"
Ocon rêve de défier Verstappen : "Tout faire pour combler l'écart"
Verstappen prêt à se lancer dans une bagarre pour le titre à six !
Mercedes explique l'échec du pari d'Hamilton à Abu Dhabi
Sainz révèle les consignes de Ferrari à Abu Dhabi
Voici l'action de l'année en F1 selon la FIA
Wolff est convaincu que Mercedes évitera la crise connue par Red Bull et Ferrari
L'ouverture de la F1 Arcade retardée
Après 2 saisons difficiles, Ricciardo a eu peur de perdre sa passion pour la F1
Hamilton révèle sa haine à l'encontre de la Mercedes W13
Norris veut monter plus souvent sur le podium en 2023
Hamilton crée un «changement tangible» avec des efforts pour l'égalité
Williams espère que Albon sera "poussé" par son équipier en 2023

Williams espère que Albon sera "poussé" par son équipier en 2023

Actualités F1

Williams espère que Albon sera "poussé" par son équipier en 2023

Williams espère que Albon sera "poussé" par son équipier en 2023

L'écurie britannique espère que celui qui épaulera Alexander Albon l'an prochain, et dont le nom n'a toujours pas été communiqué, saura créer une émulation au sein de l'écurie.

Il y a quelques semaines, Williams a confirmé que Nicholas Latifi ne fera plus partie de l'équipe à l'issue de la saison actuelle, la troisième depuis ses débuts en F1 au sein de l'écurie de Grove, en 2020.

Latifi : une neuvième place "qui n'aurait pas changé mon avenir"Lire plus

En 2020 et 2021, Latifi avait été surclassé par son équipier George Russell, avant que celui-ci ne rejoigne Mercedes aux côtés de Lewis Hamilton début 2022.

Cette saison, c'est Alexander Albon qui a rejoint l'écurie, devançant régulièrement à son tour le pilote canadien, lequel n'ayant marqué ses premiers points que dimanche dernier avec une bonne neuvième place au Grand Prix du Japon.

De manière encore plus marquante, Nicholas Latifi a été dominé lors du Grand Prix d'Italie par Nick de Vries, neuvième pour sa première course en F1, alors que ce dernier avait été appelé en dernière minute pour remplacer Alex Albon victime d'une crise d'appendicite.

Pour l'heure, Williams est la seule équipe, avec Haas, à n'avoir pas encore confirmé le nom de son deuxième pilote pour 2023.

Dave Robson, responsable des performances chez Williams -, a souligné les qualités que l’équipe attendra du prochain coéquipier d’Albon.

"Nous avons besoin de quelqu’un qui poussera Alex, et qui se battra avec lui à chaque course", a déclaré Robson lors du week-end du Grand Prix du Japon.

"Idéalement, quelqu’un qui recherche des caractéristiques similaires dans la voiture, mais nous verrons où nous allons. Ce que nous voulons, c’est avoir deux voitures compétitives qui se poussent l’une l’autre en Q2, Q3 et au-delà."

Pour l'heure, c'est le jeune Américain Logan Sargeant, actuellement troisième du championnat de Formule 2 et membre de la Williams Academy, qui semble être le favori pour épauler Alex Albon l'an prochain. Mais le Floridien doit encore valider les derniers points nécessaires à l'obtention de sa Superlicence, et devra pour cela terminer impérativement dans le top 5 de la F2 à l'issue des deux dernières courses à Abu Dhabi.

"Nous, l'équipe d'ingénieurs chez Williams, ne prenons pas trop en compte toutes les rumeurs et les spéculations pour l'an prochain durant un week-end de course", continue Robson, expliquant que le fait de ne pas connaître l'idendité du deuxième pilote Williams pour l'an prochain ne perturbe pas leur travail.

"Oui, il y a des préparatifs en arrière-plan, mais en réalité, Jost [Capito, PDG de Williams] et son équipe s’en occupent, et notre travail consiste simplement à nous concentrer sur le week-end en cours et à faire avancer cette voiture, puis à établir les spécifications de la voiture de l’année prochaine, indépendamment de qui la pilotera."

Ontdek het op Google Play