Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Verstappen champion du monde à Suzuka, Ocon quatrième
WK2022
Rosberg révèle avoir envoyé un e-mail d'admiration à Mercedes après Interlagos
Russell dévoile le principal avantage qu'il a sur Norris
Domenicali apporte son soutien à Binotto, après son départ de Ferrari
Wolff sur les difficultés rencontrées par Mercedes en 2022 - "Un mal nécessaire"
Hamilton exige une "véritable étude" concernant l'absence des femmes en F1
Steiner va publier un livre sur les coulisses de la F1 - "Surviving to Drive"
Sargeant dévoile le numéro avec lequel il roulera en F1
Hülkenberg livre son verdict sur les différences entre Aston Martin et Haas
Horner demande à Red Bull de ne pas se reposer sur ses lauriers en 2023
Wolff explique toute l'étendue du déficit de Mercedes en 2022
Norris souligne la réalisation "exceptionnelle" de McLaren
Un milliardaire hongkongais veut entrer en F1
Les numéros des pilotes confirmés pour la saison 2023
Mike Krack : Aston Martin doit passer un cap en 2023
Verstappen champion du monde à Suzuka, Ocon quatrième

Verstappen champion du monde à Suzuka, Ocon quatrième

Actualités F1

Verstappen champion du monde à Suzuka, Ocon quatrième

Verstappen champion du monde à Suzuka, Ocon quatrième

Sous un déluge et après une longue interruption de course, Max Verstappen remporte le Grand Prix du Japon. Il a devancé Sergio Perez Charles Leclerc sur sa Ferrari. Esteban Ocon a terminé à la quatrième place en résistant à Lewis Hamilton.

Le chaos et l'interruption de course à Suzuka

Les pilotes se sont retrouvés alignés sur une ligne de départ détrempée. Les 20 vingt acteurs avaient chaussé des pneus intermédiaires pour débuter la course. À l'extinction des feux, c'est un véritable mur d'eau qui s'est dressé sur la ligne droite principale.

Max Verstappen a vu Charles Leclerc se porter à sa hauteur avant le premier virage. Cependant, le champion du monde n'a pas cédé et, en emmenant plus de vitesse, a réussi à conserver sa première place.

Dans le premier tour, le drapeau rouge a été déployé suite à l'accident de Carlos Sainz dans le deuxième secteur. L'Espagnol, parti seul à la faute et détruisant sa monoplace, a dû abandonner. D'autres pilotes comme Guanyu Zhou, Sebastian Vettel, Pierre Gasly et Alexander Albon ont été les pilotes malchanceux de ce départ pluvieux.

Certains sont partis partant en tête-à-queue, alors que dans le même temps Pierre Gasly a percuté un élément publicitaire qui avait été mis en piste par Carlos Sainz. Enfin, Alexander Albon, pilote de l'écurie Williams, a été lui aussi contraint à l'abandon suite à un problème mécanique.

Un nouveau départ pour une course sprint

Après deux heures d'interruption de course, les pilotes ont repris la piste derrière la voiture de sécurité. Lorsque la voiture de sécurité s'est retirée, il ne restait que 40 minutes de courses.

À la relance, Max Verstappen a réussi à tenir Charles Leclerc derrière lui. Les deux hommes ont rapidement creusé un petit écart sur Sergio Perez, troisième de la course.

Quatre pilotes ont rapidement fait le choix de chausser les pneus intermédiaires. Vettel, Latifi, Norris et Bottas ont influencé le reste du peloton. La quasi-totalité des pilotes est passée par les stands pour chausser ces pneus verts.

Après la valse des arrêts aux stands, le top cinq était composé de Verstappen, Leclerc, Perez, Schumacher et Ocon. Le jeune allemand était le seul pilote en piste à ne pas être passé par les stands pour passer des gommes intermédiaires. Mais chaussé de gommes maxi pluie, le pilote de la Haas glissait progressivement dans le classement général de la course.

Alors qu'il ne restait que 30 minutes de course, Max Verstappen et Charles Leclerc menaient une lutte à distance. Les deux hommes s'échangeaient tour après tour, le meilleur temps de la course. Une lutte à distance, car le champion du monde en titre comptait près de 5 secondes d'avance sur Charles Leclerc.

Deux pilotes animaient alors les débats, et ce, à 22 minutes de la fin de ce Grand Prix. En effet, Lewis Hamilton mettait une incroyable pression sur l'Alpine d'Esteban Ocon. Les pilotes se disputaient alors la quatrième place de la course.

L'autre pilote Mercedes, George Russell, enchaînait les dépassements. Au terme de superbes manœuvres sur Tsunoda et Norris, le pilote britannique remontait à la neuvième place, juste derrière Nicholas Latifi.

En tête de la course, Charles Leclerc rencontrait des problèmes avec ses pneus, interrogeant même son ingénieur sur la pertinence d'un passage au stand. Avec 12 secondes de retard sur le leader de la course, le Monégasque voyait ses chances de victoires définitivement s'envoler.

Max Verstappen remporte le Grand Prix du Japon !

À huit minutes du terme de la course, le top cinq de la course était composé de Verstappen, Leclerc Perez, Ocon et Hamilton.

Sergio Perez chassait Charles Leclerc pour le gain de la seconde place. Un accrochage entre ces deux pilotes pourrait, sur le fil, donner le titre de champion du monde à Max Verstappen. La même bataille faisait également rage entre Esteban Ocon et Lewis Hamilton. En tête du Grand Prix, Max Verstappen faisait la course seul, avec plus de 20 secondes d'avance sur son premier poursuivant.

Au passage du drapeau à damier, Max Verstappen, le leader incontesté de la course, n'a jamais été challengé. Il a devancé Sergio Perez et Charles Leclerc qui dans une ultime bataille on franchit la ligne roue contre roue. Ont alors suivi Esteban Ocon et Lewis Hamilton.

Le classement du Grand Prix du Japon

Ontdek het op Google Play