Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Aston Martin "surprise" face à un prétendu dépassement du plafond budgétaire
WK2022
Brawn prend sa retraite et regardera la F1 depuis son canapé
Hill pense savoir pourquoi Haas a libéré Schumacher de son contrat
Steiner casse internet en faisant un coup de pub pour Haas
Le tracé du GP d'Arabie Saoudite modifié après des discussions FIA - pilotes
Verstappen livre un verdict accablant sur les circuits urbains
Ross Brawn à la tête de la Scuderia Ferrari en 2023 ?
Hamilton "époustouflé par la remontée de ses pilotes" et du titre en Extrême E
McLaren répond à la rumeur Porsche
Horner encourage Vettel à prendre la direction d'une écurie de F1
Schumacher répond à l'intérêt de Mercedes : "C'est agréable d'entendre Toto"
Hülkenberg entre dans la phase "hardcore" de sa préparation pour 2023
Horner l'affirme : personne n'est meilleur que Verstappen
Norris : McLaren a mérité de perdre face à Alpine
Hamilton prêt à "s'adapter" à l'agressivité de Verstappen l'an prochain
Aston Martin "surprise" face à un prétendu dépassement du plafond budgétaire

Aston Martin "surprise" face à un prétendu dépassement du plafond budgétaire

Actualités F1

Aston Martin "surprise" face à un prétendu dépassement du plafond budgétaire

Aston Martin "surprise" face à un prétendu dépassement du plafond budgétaire

Mike Krack s'est dit surpris que le nom d'Aston Martin soit lié à une infraction au règlement financier de la F1 aux côtés de Red Bull, leader du championnat.

Des rapports sont apparus avant le Grand Prix de Singapour, selon lesquels deux équipes n'auraient pas respecté le plafond des coûts pour la saison 2021.

Wolff - "La prolongation du contrat avec Hamilton va se faire de toute façon"Lire plus

La FIA considère comme une infraction mineure un dépassement de cinq pour cent du plafond de 145 millions de dollars, tout autre dépassement étant considéré comme significatif.

Alors qu'il a été rapporté que Red Bull tombait dans la catégorie la plus grave, une affirmation que l'équipe réfute, il a été affirmé que la violation d'Aston Martin est "procédurale".

"C'est un processus où vous donnez votre dossier et ensuite la FIA l'analyse et revient avec des questions. Ce processus est toujours en cours", a déclaré le directeur de l'équipe Krack. "Donc, nous ne savons pas vraiment quel sera le résultat."

"Avec les discussions en cours, nous avons des questions sur les interprétations, ils ont des questions sur les interprétations et nous avons été surpris de lire notre nom dans toute cette histoire qui a commencé vendredi, donc, nous verrons bien."

Krack a ajouté : "Nous ne pensons pas avoir fait quoi que ce soit de grave."

"Honnêtement, nous devons attendre de voir ce qui va se passer, mais nous ne sommes pas stressés à ce sujet."

Aston Martin ignore les "rumeurs dans le paddock"

La FIA devrait attribuer des certificats de conformité aux équipes mercredi après avoir conclu son processus d'audit.

Les sanctions infligées à ceux qui ont dépensé plus que la limite prescrite sont inconnues.

Mais cela laisse toutes les options ouvertes, d'une simple amende à une disqualification rétroactive de la saison.

Interrogé sur les commentaires selon lesquels Aston Martin a embauché du personnel d'équipes rivales en leur offrant des salaires considérablement gonflés, Krack a ajouté : "C'est un discours typique du paddock. La meilleure défense, c'est l'attaque."

" Au bout du compte, nous ne devons pas oublier que nous sommes nettement moins nombreux que ces autres équipes."

"Peu importe qui l'a dit. Nous devons nous regarder en face. Vous n'aurez pas de guerre des mots de notre part."

"Nous devons nous concentrer sur la réalisation de progrès. C'est beaucoup plus important que d'utiliser la presse pour faire des déclarations."

Alonso s'en prend à Alpine sur Instagram : "Plus de soixante points perdus"Lire plus

"C'est contrariant [mais] la chose la plus importante était de rester concentré sur le week-end."

"Quand ça commence comme ça, il est important de ne pas distraire les gens et de ce point de vue, c'était bien que personne n'en parle. Vous vous êtes concentrés sur l'autre côté du paddock."

"Mais c'est malheureux que ces choses sortent comme ça, mais c'est la Formule 1", a conclu le directeur de la firme anglaise.

Ontdek het op Google Play