Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Perez s'impose à Singapour, Verstappen devra attendre pour le titre
WK2022
Les pilotes Ferrari ont dit au revoir à la F1-75
Wolff : Hamilton fait désormais partie du management chez Mercedes
Verstappen, toujours pas fan des courses sprints
La FIA abandonne l'obligation de vaccination COVID en 2023
Le Grand Prix des Pays-Bas à Zandvoort prolongé jusqu'en 2025
Vasseur à la tête de l'équipe Ferrari : une annonce avant Noël ?
Insolite : Le top 5 des plus belles moustaches de la F1
Norris : "Non, la McLaren n'a pas été développée pour moi"
Wolff : "trop de verre brisée" avec Binotto pour le faire venir chez Mercedes
La livrée de l'Audi de Formule 1 déjà disponible dans F1 22
Les évènements sportifs les plus suivis en Europe
La Formule 1, un des sports les plus appréciés au monde
La Formule 1 confirme le lieu de ses six courses sprints pour 2023
Coulthard : celui qui prétend que Verstappen doit tout à sa voiture est "un idiot"
Perez s'impose à Singapour, Verstappen devra attendre pour le titre

Perez s'impose à Singapour, Verstappen devra attendre pour le titre

Actualités F1

Perez s'impose à Singapour, Verstappen devra attendre pour le titre

Perez s'impose à Singapour, Verstappen devra attendre pour le titre

Sergio Perez a mené de bout en bout le Grand Prix de F1 de Singapour. Le pilote de la Red Bull a devancé Charles Leclerc et Carlos Sainz sur Ferrari. Double abandon pour Alpine sur le tracé de Marina Bay.

Le superbe départ de Perez

Sergio Perez s'est envolé dès l'extinction des feux, dépassant Charles Leclerc bien avant le premier virage. De son côté, Max Verstappen a de son coté chuté en 12 eme position. Sainz s'est rapidement défait de Lewis Hamilton, prenant de fait la troisième place.

Globalement les pilotes s'élançant du coté gauche de la piste se sont mieux élancé au départ de la course. Perez a dépassé Leclerc, Sainz a dépassé Hamilton et Lando Norris a fait de même sur Fernando Alonso.

Àprès 5 tours de course, Sergio Perez le leader et Charles Leclerc ont pris les devants et on pu creuser un écart de plus de six secondes sur la Ferrari de Carlos Sainz, troisième.

Plus loin dans le peloton, le champion du monde en titre a réussi a se défaire de Ricciardo, Magnussen, Stroll et Tsunoda. Il se faisait déjà pressent dans les rétroviseurs de Sebastian Vettel, huitième

L'accident Zhou-Latifi et l'intervention de la première voiture de sécurité

Le premier accident de course aura été celui impliquant Guanyu Zhou et Nicholas Latifi. Le pilote Williams n'a pas vu son rival de chez Alfa Romeo et l'a serré contre le mur. Abandon pour Guanyu Zhou alors que le Canadien a rejoint les stands pour également abandonner. La voiture de sécurité a donc été déployée en cette fin de huitième tour afin de laisser le temps aux commissaires de course, de dégager l'Alfa Romeo.

La course a été relancée au 11eme tour, le top 5 était toujours composé de Perez, Leclerc, Sainz, Hamilton et Norris.

Du côté du leader du championnat, la remontée se faisait petit à petit. Max Verstappen a réussi à faire sauter le bouchon Vettel et est rapidement revenu dans l'aileron arrière de Fernando Alonso. Le pilote hollandais était donc déjà septième au 15eme tour.

Au 16eme tour de ce Grand Prix de Singapour, se posait déjà la question de la dégradation des pneus. La piste commençait à s'assécher et les pneus intermédiaires commençaient à se détériorer. Deux solutions s'offraient donc aux pilotes : passer sur des pneus intermédiaires neufs, ou attendre le plus possible pour chausser des pneus sticks.

Le double abandon des Williams et des Alpine

Au 22eme tour, Fernando a dû immobiliser sa monoplace dans le premier secteur après que son moteur a rendu l'âme. Coupure nette de son unité de puissance et triste fin de course pour le pilote qui fêtait son 350eme départ en Formule 1.

Lors de l'intervention de la voiture de sécurité virtuelle, George Russell fut le premier pilote à chausser des pneus sticks. Lors de sa sortie des stands, le Britannique s'est fait une belle frayeur, mettant sa monoplace à l'équerre dans le virage 3. Le coup de poker n'a pas été payant, le pilote de la Mercedes a rapporté à sa radio qu'il n'avait pas d'adhérence.

Alors que l’on n’avait pas encore franchi la mi-course, Alex Albon est allé taper un mu de face, brisant son aileron avant. Lors de son retour au garage, il a été décidé de mettre fin à la course du pilote thaïlandais. Double abandon pour Williams

Quelques tours plus tard, Esteban Ocon a lui aussi dû immobiliser sa monoplace dans une échappatoire, une inquiétante fumée s'échappait de son Alpine. Un autre double abandon dans cette course. Coup dur pour la firme française, car les deux McLaren, rivales au championnat, étaient, à ce moment-là de la couse, dans les points.

Alors que nous étions sous régime de voiture de sécurité, Max Verstappen a failli percuter Lando Norris, qui a relâché l'accélérateur en pleine ligne droite.

Le passage au pneus sticks et deuxième voiture de sécurité

Au 33 eme tour de la course, Lewis Hamilton a tapé de face un Tecpro, endommageant légèrement son aileron avant. Lors de son retour en piste, le Britannique s'est intercalé entre Lando Norris et ... Max Verstappen.

Charles Leclerc a été le premier des pilotes de tête à chausser des pneus médiums. Il fut imité quelques secondes plus tard par Lewis Hamilton qui en a profité pour changer d'aileron avant. Un tour plus tard, Sergio Perez a décidé de couvrir la stratégie de Charles Leclerc, tout comme Sainz et Verstappen.

Alors qu'il venait de chausser des pneus médiums, Yuki Tsunoda est allé taper le TecPro avec force dans le virage 10. La voiture de sécurité est une nouvelle fois sortie en piste.

L'erreur de verstappen et la bataille Perez-Leclerc

La totalité des pilotes encore engagés (14) sont alors passés sur les pneus médiums, sauf Ricciardo et Magnussen, qui ont tenté le coup avec des pneus tendres.

À la relance de la course, Sergio Perez menait la meute composée de Leclerc, Sainz, Norris et Ricciardo. Max Verstappen a tenté de dépasser Lando Norris dans le premier secteur. Endommageant grandement ses pneus, le champion du monde a dû passer par les stands pour passer des gommes tendres. Le pilote hollandais a repris la piste en dernière position.

À l'avant de la course, Sergio Perez subissait la pression de Charles Leclerc qui se faisait très présent dans les rétroviseurs de la Red Bull. Le pilote monégasque a tout tenté derrière le Mexicain manquant de se mettre à la faute.

On a ensuite prévenu Leclerc qu'il devait impérativement se tenir à moins de cinq secondes de Sergio Perez. Le Mexicain a été placé sous investigation pour ne pas avoir respecté la distance réglementaire avec la safety car.

La victoire de Perez à Singapour

Sergio Perez a réussi à maintenir à distance la Ferrari de Charles Leclerc et est allé décrocher sa deuxième victoire de la saison. Après Monaco, le Mexicain est définitivement habile sur les circuits urbains.

Franchissant la ligne à plus de cinq secondes de Sergio Perez, Charles Leclerc ne devrait pas pouvoir profiter d'une pénalité du pilote Red Bull. Carlos Sainz complète le podium. Très belle course pour les McLaren qui terminent la course en quatrième et cinquième position. Le reste du top 10 est composé de Stroll, Verstappen, Vettel, Hamilton et Gasly.

Le classement final du Grand Prix de Singapour 2022

Ontdek het op Google Play