Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
GP de Singapour - Les perspectives de course
WK2022
Wolff a vu sa peur devenir réalité en 2022 : "Nous avons commis une grave erreur"
Häkkinen : Verstappen ne dominera plus en 2023, il y aura des surprises !
Un milliardaire de Hong Kong veut rejoindre la F1 avec une nouvelle équipe : "Je comprends la réticence"
Les meilleurs films et documentaires de sport automobile de tous les temps
Patrick Tambay, ancien pilote de F1, est décédé à l'âge de 73 ans
Rosberg : Ricciardo ? On en parlait comme du futur champion il y a 2 ans à peine...
Les casques les plus particuliers de la saison 2022 de F1
Alonso révèle quand il pourrait quitter la F1 : "Je veux gagner Le Mans et le Dakar"
Ces moments où Leclerc a perdu le championnat 2022
Alpine définit ses attentes par rapport à Gasly
Madrid veut la F1 mais Domenicali n'est pas encore convaincu
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
GP de Singapour - Les perspectives de course

GP de Singapour - Les perspectives de course

Actualités F1

GP de Singapour - Les perspectives de course

GP de Singapour - Les perspectives de course

Le Grand Prix de Singapour produit souvent son lot de surprise en Formule 1. Charles Leclerc s’élancera de la pole devant un Sergio Perez et un Lewis Hamilton déterminé à remporter la course. Plus loin, Max Verstappen réalisera-t-il une énième remontée dans le Peloton ? GPFans fait le point.

Hamilton et Perez, la victoire à tout prix

Lewis Hamilton vit actuellement une année bien compliquée chez Mercedes. Dominé par son coéquipier et secoué par sa W13, le septuple champion du monde est en passe de réaliser une année blanche. En effet, pour la première fois de sa carrière en Formule 1, le Britannique pourrait clore l’exercice 2022 sans la moindre victoire. Une victoire cette après-midi à Singapour viendrait égayer une saison en demi-teinte, rappelant à tout le monde qu’il est encore dans le match, malgré une monoplace capricieuse.

Sergio Perez est assuré de conserver son baquet chez Red Bull pour encore plusieurs années. Ses performances en début de saison ont convaincu ses patrons de prolonger son contrat, la veille de sa victoire à Monaco. Challengeant son coéquipier en début d’année, Sergio Perez a perdu le rythme au fur et à mesure des semaines. Il compte aujourd’hui 125 points de retard sur Max Verstappen, leader du championnat. Le pilote de la Red Bull portant le numéro 11 aimerait sûrement pouvoir profiter de la méforme de son encombrant coéquipier à Singapour, pour remporter une seconde course urbaine en 2022.

Ferrari, l’écurie la mieux armée à Singapour ?

La Scuderia Ferrari a, à la différence des autres écuries, réussi à placer ses deux monoplaces dans le top 5 à l’issue des qualifications. La firme italienne verra Charles Leclerc s’élancer de la pole position et Carlos Sainz de la quatrième. On se rappellera bien évidemment du double accrochage des pilotes de la Scuderia à l’occasion de l’édition de 2017, envoyant Vettel, Verstappen, Raïkkonen et Alonso au tapis.

Si la firme italienne réussit à éviter les embûches au départ et les éventuelles relances de courses après une période de voiture de sécurité, elle devrait alors pouvoir se battre pour la première place à l’arrivée. En effet, Lewis Hamilton ne devrait pas pouvoir compter sur l’aide stratégique de son coéquipier George Russell (11eme sur la grille de départ). Sergio Perez va devoir lui aussi roule sans l’aide de son coéquipier, Max Verstappen, huitième à l’extinction des feux.

L’importance de l’undercut à Singapour

Comme l’évoquait Max Verstappen à l’issue de sa séance de qualifications, le tracé de Marina Bay ne favorise pas les dépassements. Cependant, la forte dégradation des pneus et le temps passé pour traverser la voie des stands favorisent grandement les Undecurt. Un pilote bloqué derrière un autre pourrait privilégier un passage anticipé par la voie des stands, chausser des pneus neufs et prendre l’avantage sur son prédécesseur quand ce dernier réalisera son passage aux stands.

Peut-on assister à de folles remontées ?

En règle générale, le circuit de Singapour ne facilite pas les dépassements et les remontées. Cependant, c’est la première fois que ces nouvelles monoplaces font leurs apparitions sur le tracé de Marina Bay. Pouvant se suivre plus facilement, les pilotes pourront alors peut-être enchaîner les dépassements cet après-midi.

Max Verstappen et George Russell, respectivement huitième et onzième sur la grille de départ, auront à cœur de remonter aux avant-postes pendant la course. Esteban ocon, qualifié 18eme, alors que son coéquipier chez Alpine partira 5eme, aura lui aussi l’ambition de remonter dans le peloton. À la lutte avec McLaren au championnat des constructeurs, le moindre point est important pour la firme française.

La très probable intervention en piste de la voiture de sécurité

Depuis son arrivée au calendrier, le tracé de Marina Bay aura été intraitable avec les pilotes et leurs monoplaces. En effet, depuis 2008, la voiture de sécurité est toujours intervenue lors d’un GP à Singapour. Les stratégistes au sein des écuries vont devoir rester attentifs aux faits de courses s’ils ne veulent pas tout perdre en cas d’intervention de la Safety Car.

Alonso, un départ pour l’histoire

Le double champion du monde espagnol s’extirpera pour la 350eme fois de sa carrière, de son emplacement sur une grille de départ en F1. Il dépassera cette après-midi Kimi Raïkkonen et ses 349 départs en Formule 1. Fernando Alonso ne compte pas s’arrêter de sitôt et vise les 400 départs avant de prendre sa retraite. Un objectif largement dans ses cordes puisque l’Espagnol s’est engagé pour deux saisons supplémentaires avec Aston Martin.

Ontdek het op Google Play