Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Wolff à propos de l’affaire Red Bull – "C'est du lourd, du très lourd"
WK2022
Madrid veut la F1 mais Domenicali n'est pas encore convaincu
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
Aston Martin confirme : la marque ne deviendra pas motoriste en 2026
Leclerc prévient : Je serai "plus dur" en piste avec Verstappen en 2023
Le Portugal pour remplacer la Chine : réponse dans quelques jours !
Horner clarifie le retour de Ricciardo chez Red Bull
Ricciardo conseille à Piastri de ne pas mettre la barre trop haut en 2023
Rookie en 2023, Sargeant fera des erreurs chez Williams - Capito
Schumacher - "J'ai l'impression d'avoir fait du bon travail"
F1 2023 : Quel circuit devrait remplacer le Grand Prix de Chine ?
Audi se donne les moyens de réussir son arrivée en F1
F1 2023 : Le calendrier des courses confirmées
Wolff à propos de l’affaire Red Bull – "C'est du lourd, du très lourd"

Wolff à propos de l’affaire Red Bull – "C'est du lourd, du très lourd"

Actualités F1

Wolff à propos de l’affaire Red Bull – "C'est du lourd, du très lourd"

Wolff à propos de l’affaire Red Bull – "C'est du lourd, du très lourd"

Le directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff, a prévenu que la violation potentielle par Red Bull du plafond budgétaire de la F1 serait un "coup d'arrêt massif" pour le sport.

Il est entendu que dans les prochains jours, la FIA va publier ses conclusions sur le respect des plafonds budgétaire qui a été introduit en F1 l'année dernière. Ces plafonds ont été fixés à 145 millions de dollars.

Dépassement du plafond budgétaire : la réaction de la FIALire plus

Wolff a précisé que tout le monde dans le paddock savait que Red Bull faisait l'objet d'une "enquête depuis des mois". Cette dernière aurait dépensé beaucoup plus que prévu.

Wolff affirme que les répercussions pourraient avoir un impact non seulement sur la bataille controversée du championnat de la saison dernière, mais aussi sur la voiture de cette année et celle de 2023.

Wolff a déclaré que la rumeur court en F1 "depuis un certain temps qu'ils [Red Bull] sont fichus, et bien fichus".

Quant aux implications, il a ajouté sur Sky Sports F1 : "La partie cruciale est que si vous avez été dépassé en 2021, vous le serez en 2022 et vous aurez un avantage pour 2023."

"S'il est vrai qu'ils ont homologué un châssis léger cette année, ils pourront l'utiliser l'année prochaine. C'est une cascade d'événements qui peut avoir une influence sur les trois championnats."

À la question de savoir s'il s'agissait d'un " choc majeur ou d'une histoire de cour de récréation ", Wolff a ajouté : " C'est du lourd, du très lourd."

"Nous utilisons des pièces usagées, nous ne faisons pas tourner ce que nous voudrions faire tourner, nous ne développons pas ce que nous pourrions développer, nous avons licencié plus de 40 personnes qui nous manquent énormément dans notre organisation."

"La création de cette limite du budget était un projet énorme, gigantesque. Je ne sais pas combien de dizaines de millions de dollars nous avons dû réorienter et retraiter pour être en dessous du plafond."

"Si quelqu'un n'a pas fait cela, s'il n'a pas repoussé les limites, chaque million représente un énorme désavantage."

Une infraction mineure représente une dépense de moins de cinq pour cent sous le plafond, un chiffre pouvant atteindre 7,25 millions de dollars. Il a été suggéré que Red Bull a dépensé plus que ce chiffre.

Soulignant ce qui pourrait être réalisé en enfreignant le plafond, Wolff a déclaré : "Si vous dépensez cinq ou dix pour cent de plus que n'importe qui d'autre, cela représente beaucoup, beaucoup de dixièmes de seconde."

"Nous ne pouvions pas réduire notre surpoids, qui est à deux chiffres cette année, parce que nous n'avions tout simplement pas l'argent pour produire les nouvelles pièces et les mettre sur la voiture. Il n'y en avait pas."

"Donc vous vous battez dans une ligue totalement différente si vous avez repoussé la limite vers le haut".

Wolff - "La FIA doit être ferme" face à la violation du plafond budgétaireLire plus

Pour une infraction "mineure", inférieure à cinq pour cent, les sanctions de la FIA comprennent : la déduction de points de championnat des pilotes et des constructeurs, relatifs à la saison 2021 ; la suspension d'une ou plusieurs étapes d'une compétition ; des limitations sur la capacité à effectuer des tests aérodynamiques ou autres et une réduction du plafond des coûts.

Pour les infractions supérieures à cinq pour cent, les pénalités ci-dessus s'appliquent, ainsi que la suspension de tout un championnat, ou l'exclusion d'un championnat.

Ontdek het op Google Play