Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Mercedes estime que Audi a les armes pour réussir en F1
WK2022
Brown, patron de McLaren, insiste : "Red Bull a triché"
Williams gagne son procès contre ROKiT et reçoit 30 millions d'euros
Russell : Ma défaite à Sakhir en 2020 ? "Une bénédiction !"
Aston Martin confirme : la marque ne deviendra pas motoriste en 2026
Leclerc prévient : Je serai "plus dur" en piste avec Verstappen en 2023
Le Portugal pour remplacer la Chine : réponse dans quelques jours !
Horner clarifie le retour de Ricciardo chez Red Bull
Ricciardo conseille à Piastri de ne pas mettre la barre trop haut en 2023
Rookie en 2023, Sargeant fera des erreurs chez Williams - Capito
Schumacher - "J'ai l'impression d'avoir fait du bon travail"
F1 2023 : Quel circuit devrait remplacer le Grand Prix de Chine ?
Audi se donne les moyens de réussir son arrivée en F1
F1 2023 : Le calendrier des courses confirmées
Russell va devoir se méfier d'Hamilton la saison prochaine - Rosberg
Mercedes estime que Audi a les armes pour réussir en F1

Mercedes estime que Audi a les armes pour réussir en F1

Actualités F1

Mercedes estime que Audi a les armes pour réussir en F1

Mercedes estime que Audi a les armes pour réussir en F1

L'un des dirigeants de l'équipe de Brackley estime que Audi a les moyens de réussir en Formule 1, après avoir annoncé son arrivée en F1 en tant que motoriste pour 2026.

Audi a confirmé son arrivée en F1 en tant que motoriste, et partenaire, d'une écurie existante. Une écurie pas encore officialisée même s'il apparaît évident que Sauber, dont le partenariat avec Alfa Romeo s'arrêtera fin 2023, accompagnera les débuts du constructeur allemand dans la discipline en 2026.

Mercedes va revenir, ce ne sont pas des idiots - BrawnLire plus

Le plan est le rachat par Audi d'une grande partie des parts de l'équipe suisse, et d'aligner une écurie de F1 sous son nom.

Hywel Thomas est le directeur général de Mercedes AMG High Performance Powertrains, la division moteur de l'équipe basée à Brackley, en Angleterre. Interrogé sur la difficulté pour un constructeur d'arriver en F1 et de rivaliser avec les constructeurs motoristes existants, comme Mercedes, Renault ou Ferrari, Thomas a déclaré :

"Clairement, je ne travaille pas chez Audi, donc c'est difficile pour moi de dire exactement".

"Mais une société comme Audi n'est pas nouvelle dans la fabrication de moteurs à combustion, ni dans la fabrication de moteurs de course et dans la compétition électrique."

"Donc, bien que je sois sûr qu'il y aura beaucoup de nouvelles technologies, beaucoup de différences, ils auront, j'en suis sûr, une équipe d'ingénieurs très compétente et une équipe d'exploitation très compétente pour soutenir cela."

La F1 en 2026, dure "pour tout le monde"

Les réglementations à venir verront le MGU-H abandonné, le système de récupération d'énergie rendu plus pertinent pour la route et un plafond des coûts introduit pour limiter les dépenses.

Compte tenu de l'ampleur des changements, Thomas a concédé que le défi n'est pas celui auquel Audi est confrontée seule.

"Ça va être dur, mais ça va être dur pour nous tous", a-t-il poursuivi.

"Nous avons tous les mêmes contraintes en termes de plafonnement des coûts et nous avons tous les mêmes contraintes de physique.

"Je suis sûr que les groupes d'ingénierie de toutes les équipes examineront ces réglementations avec beaucoup d'enthousiasme et avec des plans sur la façon dont ils vont les exploiter."

Ontdek het op Google Play