Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
Russell pense savoir pourquoi Mercedes est à la traine lors des qualifications

Russell pense savoir pourquoi Mercedes est à la traine lors des qualifications

Actualités F1

Russell pense savoir pourquoi Mercedes est à la traine lors des qualifications

Russell pense savoir pourquoi Mercedes est à la traine lors des qualifications
Ian Parkes & Thibaud Comparot

George Russell a proposé une "théorie" expliquant pourquoi Mercedes a eu du mal à se qualifier cette saison par rapport à son rythme de course.

Mercedes aborde les six derniers Grand Prix de la saison en étant toujours à la poursuite de sa première victoire de la saison. Les caprices de la W13 n'ont pas rendu la tâche facile à George Russell et Lewis Hamilton.

En dehors des difficultés évidentes rencontrées au cours de la première moitié de la campagne avec le marsouinage, la voiture a eu du mal à trouver son rythme lors des qualifications. Par conséquent, Russell et Hamilton n'ont souvent pas eu la place adéquate sur la grille pour se battre pour une victoire.

Cependant, le dimanche, la voiture s'est montrée plus forte, permettant aux deux pilotes de gagner des places. En effet, Russell est monté sur le podium à sept reprises et Hamilton à six reprises.

D'ordinaire, les points faibles d'une voiture sont souvent mis en évidence pendant une course. En revanche, les déficiences de la W13 sont plus marquées lors des qualifications.

Russell explique pourquoi c'est le cas : "C'est quelque chose que nous essayons toujours de comprendre aussi."

"Il n'y a aucun doute que nous sommes très bons dans la gestion de la température des pneus et cela joue probablement en notre défaveur."

"En qualifications, je pense que les voitures du milieu de peloton, qui peuvent potentiellement induire plus de température dans les pneus, peuvent naturellement se permettre d'aller plus lentement sur les tours de sortie, endommager moins le pneu et ainsi avoir encore plus de performance pour un seul tour."

"Alors que chez nous, nos tours de sortie doivent être si rapides en qualifications pour obtenir la température, que nous endommageons la surface du pneu."

"C'est probablement pourquoi nous sommes sur la défensive en qualification. Mais c'est juste une théorie. Nous n'avons pas encore beaucoup de preuves pour étayer cet argument", a conclu le coéquipier de Lewis Hamilton.

Ontdek het op Google Play