Welcome to GPFans

CHOOSE YOUR COUNTRY

  • NL
  • GB
  • FR
  • ES-MX
  • FR
La FIA est invitée à repenser les règles après la confusion de Monza

La FIA est invitée à repenser les règles après la confusion de Monza

Actualités F1

La FIA est invitée à repenser les règles après la confusion de Monza

La FIA est invitée à repenser les règles après la confusion de Monza

La FIA a été invitée à repenser les règles après le chaos causé lors des qualifications du Grand Prix d'Italie de Formule 1.

Neuf pilotes ont entamé les qualifications en sachant qu'ils seraient pénalisés sur la grille de départ de la course de dimanche. En effet, leurs voitures ont été équipées de nouveaux composants moteurs au-delà de la limite prescrite pour la campagne.

Ferrari va enquêter sur son déficit de rythme face aux Red BullLire plus

Compte tenu des changements de position, les équipes, les pilotes et les fans ne savaient pas qui s'alignerait où. La FIA a finalement clarifié la situation en publiant une grille provisoire quatre heures après la fin des qualifications.

Mattia Binotto, directeur de l'équipe Ferrari, a suggéré qu'il fallait quelque chose de plus instantané, ce à quoi il a répondu : "Pas seulement plus instantané."

"Le règlement doit clarifier notre position. La raison pour laquelle cela a pris si longtemps est qu'il y a certainement différentes interprétations et que le règlement n'est pas assez clair."

"C'est certainement quelque chose que nous devons aborder pour l'avenir".

Le système de pénalités de la FIA concernant les groupes moteurs doit également être modifié

Binotto estime également que le système de pénalités pour les groupes moteurs doit être réformé.

Actuellement, la voiture de chaque pilote est autorisée à utiliser trois de chacun des éléments suivants : moteur à combustion interne, turbocompresseur, MGU-H et MGU-K, tandis que deux systèmes électroniques de contrôle et des réserves d'énergie sont autorisés.

Dès qu'un élément supplémentaire est utilisé au-delà de ces limites, une pénalité de 10 places est infligée par composant. Pour chaque élément suivant, elle est de cinq places.

"Je pense que nous ne devrions pas seulement nous pencher sur la façon dont nous décidons des positions sur la grille en fonction des pénalités, le nombre de pénalités que nous avons est trop important", a ajouté Binotto.

Mercedes regrette l'échec de l'accord Red Bull-PorscheLire plus

"C'est difficile pour un fan de voir une voiture en pole et qui ne part pas en pole parce qu'elle a des pénalités sur la grille."

"Peut-être que la [limite] de trois unités de puissance est trop faible à ce stade pour ce que nous avons réalisé et peut-être qu'il faut la reconsidérer pour les prochaines saisons", a conclu le directeur de la firme italienne.

Ontdek het op Google Play